samedi 19 septembre 2009

Sans rien ni personne de Marie Laberge



Je termine à l'instant un livre de Marie Laberge paru aux éditions Boréal à la fin de 2007. Il s'agit de Sans rien ni personne. Je dois avouer d'emblée que j'ai plus ou moins aimé. Lorsque ça me prend plus de deux semaines à lire un livre c'est que je "n'embarque" pas tout à fait dans l'histoire ou que ce n'est pas assez prenant pour m'empêcher de dormir. Que dire de ce livre si ce n'est que ça m'a pris 2 mois...

L'histoire (une enquête policière type cold case, alliant une policière québécoise et un commissaire français), m'a laissée de glace. C'est long. Ça commence lentement et ça n'en fini plus de s'éparpiller.

Je trouve que Marie Laberge est une auteure qui n'est pas constante dans son style d'écriture. J'avais a-do-ré sa trilogie Le goût du bonheur. Trois briques je j'avais lu en criant ciseau! Son roman Juillet était superbement bien ficelé.
Donc, je ne le vous recommande pas à moins que vous soyez insomniaque chronique et que vous ayez besoin d'un somnifère, il peut peut-être faire l'affaire! Si vous voulez lire du bon Marie Laberge je vous suggère Gabrielle, Adélaïde et Florent. Bonne lecture.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire