lundi 11 janvier 2010

Pop-up restaurant chez Jean Chen

Il y a quelques semaines je suis allée dans un "pop-up restaurant". Le concept est simple et ma foi très agréable. Il s'agit de chefs ou de purs étrangers qui décident d'ouvrir les portes de leurs demeures le temps d'un souper, à d'autres inconnus. C'est le cas du Hidden Market de Montréal. C'est un peu underground et il faut vraiment avoir des contacts car les chefs ne s'affichent pas nécessairement sur internet ou autre. Le mystère et le fait de se rendre dans une résidence privée ajoute au plaisir de manger et on se sent privilégié d'avoir vécu une expérience unique. Dans certains "restos", on peut même se retrouver attablé avec d'autres personnes qui ont fait une réservation et ainsi créer de belles rencontres. J'ai adoré le concept et j'espère bien avoir le loisir de répéter l'expérience une autre fois.
Le contexte était un souper de noël de travail. Nous étions seize personnes invités chez un chef chinois: Jean Chen. Ce dernier est connu pour avoir fait quelques apparitions aux émissions suivantes: Du coeur au ventre avec Pinard, Par-dessus le marché, l'Épicerie, pour ne nommer que celles-là. Il est chef-enseignant à l'Académie Culinaire de Montréal et l'auteur du livre Les délices de Jean Chen. Bref, c'est une sommité en matière de cuisine chinoise. Il est arrivé au Québec il y a trente ans et depuis ce temps, il tente par tous les moyens de nous faire découvrir la cuisine de son pays. Lorsqu'il parle français, il a toujours ce petit accent que je trouve charmant chez certaine communauté asiatique. Donc, nous avons été reçu chez lui à Brossard.

Tout le monde mange à la même table ronde ce qui évite de se retrouver à ne parler qu'à deux ou trois personnes durant toute la soirée. Un miroir tournant installé en plein milieu de la table fera office de service. Monsieur Chen dépose les plats au centre et hop! on fait tourner la roue pour se servir allègrement durant le repas 6 services. Tout d'abord, les entrées (8 au total): c'était exquis; des dumplings moelleux, une salade de fruits version salée servie avec des chips de riz (mon coup de coeur), charcuterie thaïlandaise, poulet pané au citron, rouleaux impériaux, saucisses, légumes marinés, et craquelins asiatiques. C'était une orgie de bouffe et ça commencait extrêmement bien le souper. Seul problème c'est qu'après ces petits délices je n'avais déjà plus faim. Qu'à cela ne tienne c'est noël, on se bourre la face!!!

En bas les charcuteries, à gauche les saucisses, en haut les craquelins, à droite les légumes marinés.

Le poulet pané au citron.

Les rouleaux impériaux.

Dumplings


Salade de fruits salée, craquelins de riz.

Suivi par le deuxième service, la soupe aux ailes de requin, apparemment réputées pour mettre de la mine dans le crayon si vous voyez ce que je veux dire... C'était le plat que j'ai le moins apprécié, peut-être dû au fait de la nouveauté de l'ingrédient, j'ai trouvé cela un peu bizarre comme texture. Ce n'était pas mauvais, mais disons que ce serait à réessayer.



Maintenant les viandes. Alors là imaginez-vous que je suis bourrée jusqu'aux oreilles mais ça continue... Mon autre coup de coeur: le lapin style Shanghaï. C'était extraordinaire, la viande toute décortiquée était servie avec une sauce et une grande variété de légumes, c'était juste assez piquant, délicieux. Le poulet du Général Tao (tel que déclaré par Jean Chen lui-même) était excellent, très croustillant et bien épicé. Suivi des crevettes aux 5 noix avec des cashews, des amandes...etc. Finalement un riz parfumé à la feuille de lotus (présenté directement dans le lotus comme au Cambodge!). Ouf! juste à l'écrire je n'ai plus faim... Le dessert était judicieusement composé de fruits. Je n'aurais pas eu le courage d'ingurgiter quoi que ce soit d'autre de style pâtisserie. Lapin style Shanghaï


Poulet du Général Tao



Crevettes aux 5 noix

Nul besoin de vous dire à quel point j'ai passé une belle soirée. Les discussions étaient animées (il le faut avec 16 personnes autour d'une même table) et la nourriture était super bonne. Le seul petit hic que je pourrais dire (et ce n'est pas majeur loin de là) c'est qu'à 14 places nous aurions été légèrement plus à l'aise. Nous avons eu la chance de discuter avec notre hôte à la fin de la soirée. Cet homme est une encyclopédie vivante. Il était très agréable et nous avons eu l'honneur d'en savoir un petit peu plus sur lui.

Merci Jean Chen!

2 commentaires:

  1. Cool :)
    Demande à Danny le vrai nom des craquelins au riz... lol!

    RépondreSupprimer
  2. À propos de cette soupe aux ailerons de requins que vous comptez réessayer un jour...

    J'aimerais que vous sachiez et preniez conscience qu'entre 100 et 200 millions de requins sont capturés à la palangre chaque années dans de barbares scéances de "shark finning" et que la plupart des espèces de requin sont aujourd'hui menacées d'extinction.

    Le "shark finning" consiste à couper les ailerons d'un requin et à le remettre à l'eau, toujours vivant, où il se noie puisqu'incapable de se mouvoir. De plus en plus de pression est faite sur la CITES afin de protéger les requins de cette inutile surpêche dont le principal but est de concevoir une soupe totalement insipide.

    Vous aimeriez peut-être écouter le documentaire du canadien Rob Stewart qui vous renseignera sur le sujet: Sharkwater (S.O.S Requins au Québec, Les Seigneurs de la mer en France)

    François Chartier

    RépondreSupprimer