samedi 20 février 2010

Une semaine de nuit, 4 films

Comme je travaillais de nuit cette semaine j'ai écouté 4 films. (Bon, bon, bon, je vous arrête tout de suite et je vous entends: bla bla bla, on sait ben, elle chigne toujours qu'elle travaille de nuit mais elle a le temps d'écouter 4 films. Etc, etc! Rectification: Comme je n'ai pas de vie pendant une semaine et que je ne fais que manger et dormir (à part chialer bien sûr!) ça me laisse du temps pour écouter la télé... Beaucoup de temps, surtout quand on fait de l'insomnie.) Bref, mardi avant de commencer ma semaine je me suis tapée le film Agents troubles (The Departed v.o.a.) avec Léonardo DiCaprio et Matt Damon. Le film n'était pas récent (2006) mais je ne l'avais pas vu. C'était un peu long au commencement mais une fois l'histoire bien installée c'est assez bon. C'est un film -classique- de bons et de méchants (de bons policiers et de mauvais qui s'entremêlent) qui se déroule à Boston. Je donnerais un 7 sur 10.

Le deuxième film que j'ai visionné est une nouveauté en DVD avec Jamie Foxx et Gerard Butler: Un honnête citoyen (Law Abiding Citizen). Un bon suspense où un homme perd la tête suite aux meurtres de sa fille et de sa femme. Gerard Butler incarne cet homme devenu complètement cinglé et Jamie Foxx le rôle de l'avocat chargé de le poursuivre. Un 8 sur 10. Bon film d'action.

Troisièmement, l'unique Patrick Sénécal dont je vous parlais lundi dernier est de retour dans ma vie avec 5150 rue des Ormes. Un thriller hallucinant, que je n'avais ni lu ni vu malgré le fait qu'il était sorti en film depuis l'année dernière. Je crois que c'est encore plus morbide que Les 7 jours du Talion. C'est complètement fêlé et j'ai de la misère à croire que cet écrivain là soit tout à fait sain d'esprit. C'était excellent, très psycho, rempli d'hallucinations et de fous furieux. À leur manière, chaque membre de la famille à l'écran est disjoncté totalement. Sonia Vachon se surpasse dans son rôle de femme soumise. À voir absolument.

Finalement et ce n'est pas la cerise sur le sundae le dernier film des frères Coen... A serious man... Sérieux, non. Atroce? Oui. C'était mortellement plate. D'une longueur et d'une platitude incroyable. Il y a bien quelques scène où l'on rit de l'absurdité de ce qui arrive aux personnages mais c'est tout. Le début n'a aucun lien avec la fin et l'histoire nous laisse complètement sur notre appétit. Je sais que les Coen ont un monde imaginaire des plus prolifique et qui leur appartient bien à eux mais désolée, cette fois-ci je n'ai pas embarqué du tout. À éviter complètement, tant qu'à moi vous ne ferai que perdre 1h45 de votre vie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire