lundi 15 mars 2010

Lu et aimé

Je matin je lisais ma vieille Presse du samedi et la chroniqueuse télé Louise Cousineau (la dame a la grosse voix de tabac et d'alcool:) y signait son dernier article après plus de 40 ans de loyaux services à ce quotidien.

Elle terminait son article comme suit: Ce n'est pas de travailler fort qui fatigue. C'est plutôt de travailler pour des imbéciles!
 
Bonne journée

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire