lundi 17 mai 2010

Brunch à La Cantine Bistro/Boutique

Le brunch restera toujours un brunch. Mais entre un déjeuner chez Cora et un petit resto unique en son genre qui offre des trucs différents, je mise sur le deuxième. Hier donc, je suis allée bruncher à la Cantine. J'en avais entendu le plus grand bien. Impossible de réserver pour trois alors nous avons fait le pied de grue pendant environ 35 minutes pour finalement avoir une table.

La carte est courte mais bien ficelée. Légèrement plus de choix pour les dents salées (comme moi) que les dents sucrées. Les portions sont gargantuesques et comblent tous les appétits! Les trois avons adoré nos assiettes et nous nous entendons pour dire que ça valait l'attente.

Nous avons tous choisi nos plats dans la catégorie Les Musts incluant un shooter vitaminé (ce matin-là un mélange banane/kiwi) et café filtre. Mon choix: la champignonne. 2 oeufs pochés sur un pouding au pain aux poireaux (miam, miam j'en salive encore 24 heures plus tard), les oeufs étaient coulants et imbibaient le pain. À cela s'ajoutait une sauce aux champignons, des patates presque pilées, fruits frais, crêpettes, tomate au chèvre et baguette grillée. C'était trop mais j'ai presque tout mangé. Je le répète c'était vraiment bon. La tomate était encore crue mais avait été passée au four avec le fromage et une petite chapelure.

Mon chum avait pris la totale (un déjeuner plus classique mais bien présenté). Donc oeufs brouillés, jambon (qui avait l'air d'avoir cuit des heures et qui s'effilochait à la fourchette... wow), bacon, crêpettes, des câlines de bines (tel que décrit dans le menu), baguette, creton maison et fruits frais. Mettons qu'avec tout ça tu te rends jusqu'au souper sans aucun problème.


Ma belle-soeur avait opté pour le croissant de soleil. Un croissant cachant des oeufs brouillés, du jambon effiloché et un vieux cheddar de deux ans, recouvert d'une sauce crémeuse aux épinards, servi lui aussi avec des câlines de bines, des patates presque pilées et des fruits. Elle avait aussi pris un chocolat chaud 70% cacao épicé qui était d'une onctuosité incroyable. C'était riche, sucré.


Vraiment un beau petit resto que je me promets de réessayer. Boutique? disons micro-boutique. Quelques choix de thés et d'huiles d'olive mais on ne se déplace pas là pour faire son marché. Et j'ai lu que le mardi soir la table d'hôte est à 18$.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire