dimanche 30 mai 2010

New York City Final Part: Keste Pizza & Vino

Je vous ai gardé le meilleur pour la fin. Et le meilleur dans mon cas, ce n'est pas le dessert parce que j'ai la dent salée.

L'émission sur New York de Josée Di Stasio (diffusée le 27 novembre dernier) nous proposait plusieurs escales gourmandes en vue d'une prochaine escapade. La New-Yorkaise qui la faisait visiter lui a fait découvrir le Keste Pizza & Vino dans Greenwich Village.

Comme plusieurs restaurants qui marchent beaucoup, ils ne prennent pas les réservations. C'est premier arrivé, premier servi et croyez-moi, nous étions loin d'être les premières. Nous avons attendu durant environ une heure à l'extérieur du coquet (mais minuscule) restaurant un lundi soir à 19 heures. Par gentillesse (mais probablement aussi qu'ils avaient pitié de nous et de la vingtaine d'autres qui faisaient le piquet), on nous a servi à 2 reprises des pointes de pizza toutes chaudes sortant à peine du four. Disons que ça aide à patienter et ça met l'eau à la bouche. Une bonne raison pour rester.

Nous avons réussi à avoir une table tout au fond près du four à pizz et ce n'est pas la seule chose qui réchauffait l'ambiance! Le personnel est presque exclusivement italien et ça parle fort, ça boit de l'alcool. Voilà le ton est donné!




Donc déjà l'ambiance était très réussie, c'était notre dernière soirée, il ne restait plus qu'à faire notre choix parmi la liste de pizzas toutes plus attrayantes les unes que les autres.
Nos trois choix parmi les 25 disponibles :

1) le choix du jour fortement recommandé par notre serveur aucune idée du nom mais la sauce était blanche, 4 fromages, prosciutto Ça a été le choix numéro 1 de deux de mes copines.



2) la Margherita, un classique, ingrédients simples mais divins (Tomates, Mozzarella fraîche, basilic, huile d'olive)



3) Vegetariana... (Tomates, aubergines, champignons, artichauts, courgettes, huile d'olive)


L'expérience culinaire ultime en matière de pizza je l'ai vécu là. La MEILLEURE pizza que j'ai jamais mangé de toute ma vie. Je le jure. Je ferais des pieds et des mains pour y retourner. La croûte était croustillante et moelleuse en même temps. Elle goûtait un peu les toasts cuites sur le poêle à bois. Les garnitures avaient du caractère et elles étaient très différentes.

Le patron supervisait du coin de l'oeil le déroulement de la soirée, tel un roi régnant sur son royaume. Blaguant avec un, remerciant l'autre d'être venu. Je soupçonne que lui aussi à l'instar de notre serveur il avait un verre de vin rouge caché sur une tablette et que ça ne devait pas être le premier.

Lorsqu'on lui a dit que nous étions là grâce à l'émission de Josée, il s'est exclamé comme s'il nous attendait depuis longtemps... J'ai adoré ma soirée. Tout y était pour qu'elle soit inoubliable.

Je crois bien que si j'étais demeurée deux semaines à NYC, j'aurais pris 20 livres...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire