jeudi 13 mai 2010

New York City part 1: Magnolia Bakery et le Cart Halal coin 53ième rue et 6ième avenue

Comme certains le savent déjà, j'arrive d'un week-end de filles à New York. Mon amie Stéphanie m'avait proposé ce petit voyage avant les fêtes question de souligner nos trente ans respectifs qui arrivaient cette année. Comme c'était quelque chose d'exceptionnel, j'ai pris le temps de faire des recherches pour savoir où aller manger, quoi voir, quoi goûter. Dans cette immense ville, où la démesure et l'excès sont rois, il fallait un peu savoir comment s'enligner car il est facile de se perdre (au propre comme au figuré!).

Je me devais AB-SO-LU-MENT de me rendre dans une petite pâtisserie rendue célèbre par la série-culte Sex and the city et j'ai nommé: Magnolia Bakery. Ses cupcakes se retrouvent en vedette dans la bouche de Carrie et Miranda et maintenant la visite de la pâtisserie est officiellement incluse dans le tour-de-ville-spécial-Sex-and-the-city. Je m'en serai voulu de ne pas y faire un petit détour. Au moins pour manger UN cupcake. Je suis tombée par hasard sur une de leur concession (pas celle qu'on voit dans la série mais tout aussi charmante).


C'était beau, c'était festif et entrant dans la boutique on est immédiatement assailli par l'odeur de sucre et de beurre frais. Ouf, ça promet! J'ai déjà l'eau à la bouche.



Nous en avons choisi chacun un que nous avons dégusté le soir à notre chambre d'hôtel. Lorsque la dame les a placés dans la boîte on aurait dit de petits bijoux qu'elle déposait dans un écrin. Mon choix: le Red Velvet. Une pâte rouge comme un rubis et moelleuse avec un glaçage blanc légèrement acidulé, le tout enfourné par moi en moins de 45 secondes (je sais, je suis trop gourmande!). Mes copines avaient choisi le German Chocolate avec un crémage coconut/caramel/pacane, -ce dernier avait un peu le goût du gâteau Reine Élizabeth- et le classique mais ô combien délicieux Chocolat garniture au fromage à la crème.

Peut-être que les new yorkais trouvent cet endroit trop touristique mais moi j'ai été comblée. Et certainement que la prochaine fois que je retourne dans cette ville, je me repointe et même j'en rapporte!

Au fil de nos quatre jours intenses de marche, nous avons également découvert plusieurs autres boutiques de cupcakes (même un chariot ambulant!!!). Je voulais faire une petite mention spéciale à Crumbs. Sur la devanture c'est écrit: Fait à la main, cuit avec amour. C'était une orgie de couleurs et de sucre. Comme il était très tôt le matin je n'en ai pas acheté, mais c'était un réel plaisir pour les yeux.



Voyez ici le cupcake du mois style Cosmo. Et dites-moi: veut-on vraiment savoir combien de calories on ingère lorsqu'on se paye une gâterie pareille? Not! mais bon.


Pour finir ce billet, je voulais vous parler de Ricardo. Sur la page frontispice de son dernier magazine, il est à New York. Quelle chance pour moi que cette revue soit arrivée en magasin environ deux semaines avant mon départ. Tout le monde le sait, la bouffe de rue dans cette ville atteint des sommets de gastronomie. (Quand est-ce que le maire de Montréal va enfin donner son autorisation pour reproduire ici la même chose??!!??) Je me suis donc rendue au cart halal au coin de la 53ième rue et 6ième avenue. Un cuistot itinérant qui a même son site internet. (Il faut mentionner que dans la grosse pomme, les restos ambulants détiennent un permis de la ville et qu'ils sont toujours au même coin de rue).

Les gens sont à la queue leu leu pour commander leur plats et repartir avec leur repas sous le bras. Alors c'est ce qu'on a fait Stéphanie et moi. Nous avons pris une assiette de viandes dont poulet et viande à gyro, servie avec salade, riz, pain et sauce blanche. À ma question: c'est quoi cette sauce-là? on m'a répondu: c'est de la sauce blanche! avec du concombre. Allez hop, mettez-en!


Quand le client veut avoir un gyro, pour réchauffer le pain mais aussi pour imbiber un peu le jus des viandes, le "chef" l'aplati sur la plaque de cuisson. Ce doit être excellent!



Et me voici donc avec mon plat beaucoup trop gros pour moi toute seule (que j'ai payé seulement 6$ une aubaine) assise dans Central Park à me faire dorer au soleil. C'est pas la belle vie ça?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire