jeudi 24 juin 2010

Restaurant Méridional

Par un concours de circonstances, je me suis retrouvée dans un restaurant du chemin Chambly à Longueuil alors qu'il n'y avait personne d'autre. Un mercredi soir, mes deux copines, le propriétaire/chef-cuisinier/serveur Kamal et moi. Vous avouerez que ça n'arrive pas si souvent que vous avez un resto pour vous tout seul?!? En tout cas moi, c'était pas première fois.

Le restaurant Méridional au 550 ch Chambly est un peu mal situé à l'écart de la rue St-Charles (la rue la plus populaires pour les restos dans le Vieux-Longueuil) et même si l'extérieur ne paie pas de mine ne vous laissez pas rebuter et entrez-y sans tarder. Kamal s'affiche comme un cuisinier de la Costa del Sol, de la Méditerranée, donc le nord de l'Afrique, le sud de la France et de l'Espagne. Il est selon ses dires à 51% Marocain et à 49% Vietnamien. :) Un heureux mélange qui transpire le bonheur dans l'assiette.

La carte change régulièrement au gré des arrivages et de la disponibilité des produits. Tout est fait maison (le plus possible) et quand je dis tout: et bien le beurre aussi... Imaginez un pain chaud sorti du four avec un beurre baratté à la main... LE bonheur existe!

Je n'ai malheureusement pas de photo à vous exposer pour vous mettre encore plus en appétit mais je vous énumère mon souper. Pour commencer hummous, légumes marinés piquants et pitas grillés. Suivi par un potage de légumes tout ce qu'il y a de plus onctueux. Une belle salade avec des lanières de mangues a suivi.

Et mon repas principal: une souris d'agneau. Wow! Une autre première car en fait je n'avais jamais commandé ou apprêté moi-même une telle pièce de viande. C'était fabuleux. Tendre, ça se défait à la fourchette. En accompagnement, des légumes sautés et des pommes de terres aux herbes.

Mon amie Marie-Andrée a opté pour la bajoue de veau en tajine aromatisée aux pruneaux. Là non plus le couteau n'était pas nécessaire. Un contraste sucré-salé très agréable. Et il faut sans contredit tremper son pain dans le jus de viande.

Mélanie quant à elle, une habituée de la cuisine de Kamal, a choisi le carré d'agneau. Mais alors là LE carré d'agneau. Pas moins de 8 côtelettes se trouvaient dans son assiette. Servies saignantes, tendres, aromatiques. C'était divin!

Pour couronner le tout (comme si j'avais encore faim: j'avais déjà mon take-out pour mon souper de ce soir), une crème brûlée craquante et fondante à la fois avec au fond du ramequin, les petits grains de vanille fraîche qui s'y sont déposé. Sans oublier le thé à la menthe... Vous dire que j'ai roulé en sortant de là...

Je compte bien y retourner sous peu et si je pouvais mettre tous mes efforts pour vous convaincre d'en faire autant...

1 commentaire:

  1. En passant mon restant de joue de veau était encore meilleur réchauffé....pour un excellent lunch!!!

    m-a

    RépondreSupprimer