samedi 7 août 2010

Promenade en Estrie

Il y a quelques jours, un lundi matin de congé, mon chum et moi nous nous sommes levés avec des fourmis dans les jambes. À peine avons nous pris le temps d'avaler un café que nous étions dans la voiture (mes yeux encore un peu collés!) direction Coaticook! Aucune idée pourquoi je voulais aller à cet endroit mais j'avais dans la tête le désir de manger une crème glacée (je vous en reparle plus loin...) Premier arrêt: la Gorge de Coaticook! En plein coeur de la ville une dénivellation d'une cinquantaine de mètres surplombée d'une passerelle offre trois circuits de 3.5 à 20 km. Nous avons fait le plus court car j'étais quand même en gougounes et dans le fond ce n'était que pour nous ouvrir l'appétit! Un peu moins d'une heure plus tard nous étions prêts pour les gourmandises.


Si Coaticook est connue pour sa gorge elle est réputée pour sa magnifique crème glacée. La laiterie de Coaticook fait probablement, sinon LA meilleure crème glacée au monde -rien de moins!-. Impossible de résister lorsqu'un pot se trouve dans mon congélateur. Allez en manger directement à l'usine est comme un passage obligé dans la vie de tout Québécois qui se respecte! (Bon là je commence à exagérer!) N'empêche, j'ai fait ma grosse C (lire cochonne ici) et j'ai pris 2 boules.


Celle du dessous: tire et pépites d'érable et celle du dessus aux bleuets. C'était M-A-L-A-D-E!!! C'est tout ce que j'ai à dire. Mon chum lui a pris la sorte "pâte à biscuits" ou quelque chose du genre. Mais unanimement nous avons choisi celle à l'érable comme étant la meilleure des trois. Ce qui est également agréable c'est que plusieurs saveurs ne sont disponibles qu'en format de 11 litres pour les restaurants ou les crèmeries mais à la boutique ils les ont.



Du petit fromage en grains qui fait scouik-scouik ainsi que du cherddar frais en bloc sont aussi vendus sur place.


Nous avons continué notre balade sur la route provinciale 147 pour se rendre jusqu'à un petit village nommé Compton. Nous sommes arrêtés dans un vignoble qui rime plus avec ignoble que noble alors je vais en taire le nom. Mais ce village renferme un secret bien gardé: la Fromagerie la Station qui produit Alfred Le Fermier. C'est une entreprise familiale qui est en plein essor. Alfred est vraiment leur produit vedette et primé avec 3 Caséus (ils en ont parlé à l'émission Les Chefs! de Radio-Canada). Leur Compton est un autre fromage que j'adore alors j'en ai profité pour faire le plein. De plus, à 34.95$ le kilo Alfred devient pratiquement une aubaine car il se vend facilement 50 à 60 $ dans les épiceries et les fromageries spécialisées. J'ai aussi découvert le fromage à raclette au poivre qui n'a pas fait long feu à notre retour.

Toujours sur la route pour aboutir à Fitch Bay une petite localité qui héberge une des seules lavanderaie au Québec: Bleu Lavande. Les fleurs comme la majorité des récoltes cette année étaient en avance sur leur temps nous avons donc pu observer de beaux champs bleutés. Les produits de cette compagnie sont maintenant disponibles dans de multiples points de vente partout au Québec.


Moi, cachée (!?!) derrière un bosquet de lavande comme quand j'avais 1 an!



Bouquets de lavande suspendus au plafond

Nous avons terminé notre périple sur une terrasse de Magog question de boire un excellent verre de blanc bien frais (ok deux). Les Péchés de Pinocchio est superbe et la qualité de la nourriture était à la hauteur du décor. L'entrée était composée d'un saumon fumé tellement bon et beau à voir (les fibres du poisson formaient pratiquement un dessin!), d'une purée de courgette jaune, de roquette et de mousse de Guiness!


Le sandwich du jour était en fait un hot-dog de luxe et salade de chou maison vraiment croquante! Excellent!


Et lorsque nous allons à Magog, nous ne pouvons pas repartir de là sans avoir manger une duchesse de la boulangerie Owl's Bread (la première succurale étant à côté de la montagne Owl's Head). Deux biscuits fourrés d'une ganache au chocolat vraiment, mais alors là vraiment à se rouler par terre. Tout petit mais tellement grand en même temps. Le biscuit est croquant à l'extérieur, moelleux à l'intérieur et la ganache est fondante et faite de chocolat noir... Un peu comme les macarons. Unique en son genre. Je vous en conjure vous DEVEZ en manger une si vous passez par là!

Nous sommes revenus à la maison épuisés mais des souvenirs plein la tête et le bedon bien rond...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire