samedi 4 septembre 2010

Vive la campagne

Cette semaine je me promenais avec ma collègue en voiture sur une petite route de campagne. Nous aimons bien nous arrêter chez de petits marchands de légumes qui exposent directement dans leur cour. Nous passons donc devant un magnifique étal de courges de toutes sortes.

Moi: Penses-tu qu'ils ont des courges spaghetti?

Collègue: Le meilleur moyen de le savoir c'est d'y aller.

Un petit demi-tour (légal il va sans dire) et nous voilà sur le terrain du maraîcher. Personne en vue. Pas âme qui vive... Les courges, les tomates, les citrouilles, tout est étiqueté. Un pot de change (en fait un pot en vitre de beurre de peanut Kraft en forme d'ourson) prend place sur la table. Avec pas mal de change dedans. Sur le poteau: Servez-vous.

Moi: Penses-tu qu'on met l'argent directement là-dedans et qu'on s'en va?

Collègue: Ben non, ça se peut pas. J'ai jamais vu ça.

Moi: Je vais aller sonner à la maison.

Pas de réponse... Pas un chat je vous dis. Si on avait été dans un film de grosses balles de foin auraient volé au vent en on aurait entendu souffler...

Donc des sacs, des légumes, du change si on n'a pas la monnaie exacte. Hé bien. Faut croire qu'il y a encore du monde pour croire à l'honnêteté des gens. Nous avons fait nos achats (dans mon cas 2 courges spaghetti et 1 courge butternut pour 5.50$), déposé nos sous, et nous sommes reparties comme nous étions arrivée.

Nous deux: Ben j'en reviens pas, j'ai jamais vu ça. Vive la campagne!!!

1 commentaire: