vendredi 19 novembre 2010

Restaurant Vallier

Et oui encore un resto!
Cette fois-ci c'est le Vallier restaurant du Vieux-Montréal que s'est arrêté mon choix. En fait c'est un peu la vie qui a décidé pour moi. Je vous parlais du site Teambuy l'autre fois et maintenant je vais vous en expliquer le concept. Il s'agit de se mettre à plusieurs pour avoir de meilleurs prix sur des items ou des services. C'est simple comme tout, on s'abonne sur le site web et chaque jour de la semaine on reçoit dans notre boîte courriel l'offre du jour, soit des certificats-cadeaux dans des boutiques de vêtements, des blanchiments de dents, etc. Et vous me voyez venir: des restos. Si l'offre journalière vous intéresse vous l'achetez et vous recevez le certificat cadeau via votre email et vous l'imprimez. Bingo. Il faut être attentif aux détails (exemple non valide le vendredi et samedi) mais sinon ça va. De plus, ce que je trouve agréable c'est que ça m'a fait découvrir des trucs hors du commun ou dont on n'entend pas particulièrement parler. Aussi valide pour la région de Québec.

Voilà donc l'explication du pourquoi, du comment je me suis retrouvée chez Vallier dimanche soir avec mon chum.

Beau resto, les toiles affichées sont telllllllement mon genre! Un peu asbraite et on y découvre des nouveautés à chaque fois qu'on les regarde. L'ambiance donne dans la chaleur, les boiseries, les miroirs, les luminaires un peu antiques. J'ai adoré.

Donc en ce petit dimanche, nous avons laissé nos souvenirs de jeunesse nous submerger dans leur "saveurs retrouvées". Des grands classiques, revisités mais pas trop pour ne pas dénaturer la base de la recette. Le Kraft dinner version deluxe par excellence: le macaroni au fromage et ses petits lardons. Une richesse et une onctuosité indescriptible dans chaque bouchée. Très, très riche, la portion était petite pour des pâtes mais amplement suffisante pour ce genre de pâtes là. Deuxième plat le pâté chinois au confit de canard. Exactement la recette de nos mères à part pour la viande hachée qui est remplacée par du canard effiloché. Servi brûlant avec un ketchup aux fruits maison qui vient refroidir le chaud de cette assiette ultra réconfortante. Il ne manquait qu'une petite neige sur la rue McGill pour avoir une soirée d'hiver parfaite.





Le tout a été précédé par des pétoncles poêlés, framboises et salade de pommes vertes. Un peu moins classique mais tout aussi savouveux. Le fondant des fruits de mer se mariait parfaitement avec le croquant de la pomme. Et je leur donne un 10 pour la présentation (brunoise parfaite, basilic frit).


Ajoutez à cela le fait qu'il n'y avait pas un chat en ville, que nous nous sommes garés à la porte et que nous avons été servi par un jeune homme tellement souriant et avenant qu'il en était resplendissant; nous avons passé une magnifique soirée.

1 commentaire:

  1. Ah oui, je seconde: le pâté chinois au canard est très sympathique, dans sa petite poêle en fonte, et très bon.

    RépondreSupprimer