mercredi 8 décembre 2010

sEb l'artisan culinaire

Depuis plusieurs mois j'entendais parlé de sEb. On disait de lui qu'il est un artisan culinaire. Première vérification le Larousse. Artisan: Travailleur indépendant, qui justifie d'une qualification professionnelle et d'une immatriculation au répertoire des métiers pour l'exercice, à son propre compte, d'une activité manuelle ou personne qui pratique un métier manuel selon des normes traditionnelles. Je dois avouer d'emblée que les deux définitions lui collent parfaitement à la peau.

sEb l'artisan culinaire nom du restaurant situé sur la rue Saint-Georges dans la belle région de Mont-Tremblant secteur St-Jovite est ouvert depuis cinq ans maintenant. Avec une réputation bien établie dans le coin et fort de ses nombreux prix remportés (dont la première place au Combat des Toques en 2010), le jeune chef Sébastien Houle mène de main de maître une cuisine raffinée et élégante. Il a fait ses classes au restaurant Area de Montréal et après avoir vogué (sans blague il a été chef privé sur des voiliers plusieurs années) et voyagé autour du monde, il a désormais pignon sur rue. Mes parents, mon chum et moi avions une réservation samedi soir.




Ambiance chaleureuse et service courtois. Notre serveur a semblé se détendre au fur et à mesure que la soirée avançait. Il voyait bien que nous étions intéressés et posions des questions sur le chef et sa cuisine.

Assez de placotage, vous voulez sûrement savoir ce que nous avons mangé. Tout d'abord deux d'entre nous ont eu droit à une mise-en bouche de salade de calmars et champignons à l'asiatique et les deux autres un pâté à la viande inversé (pour ne pas dire une tourtière...) la viande était à l'intérieur d'une boule de pâte servi avec un ketchup aux fruits maison.

Mon entrée des crevettes rouge d’Argentine à la vanille servies ouvertes dans leurs carapaces sur une purée de topinambour. Toute en finesse et en délicatesse.



Mon père avait une huître géante frite en tempura (mais alors là vraiment géante: quand on est obligé de la couper et de la manger en 3 ou 4 bouchées...) Mon chum n'étant pas un friand d'huître, le chef l'a remplacée par le tataki de canard bio fumé, olive verte frite, espuma d’olive et copeaux de parmesan. L'espuma est une sorte de mousse montée au siphon et le mariage entre le côté vinaigré de l'olive et la douceur du canard était parfait.



Ma mère avait une très copieuse entrée de poutine de légumes rôtis (panais, pommes de terre, oignons, chou de Savoie) et émulsion de foie gras. Divin! Nous n'avons eu d'autre choix que de tremper notre pain dans sa sauce pour ne pas gaspiller une goutte.


Pour continuer dans la même veine elle a choisi le pot-au-feu revisité en plat principal. Short ribs de boeuf, os à moelle, queue de bœuf et légumes d’hiver. Elle en a laissé un peu car sa portion additionnée de la poutine... Disons qu'elle était pleine.




Mon plat, probablement le plus surprenant de tous le collier d’agneau braisé. Littéralement une tranche de cou. (Bon je sais ça fait drôle dit de même et c'est une partie de l'animal qui peut rebuter certaines personne mais...) C'était SU-BLI-ME, très savoureux, pas de goût de laine typique à l'agneau bien souvent. Une purée de panais à la cardamome et des haricots verts extra fins venaient compléter l'assiette.


Les hommes ont choisi le poisson du jour qui consistait en un pavé de Mérou sur lit de risotto au safran et aux petits pois verts.


Les deux desserts (mousse au chocolat, petits fruits à l'alcool et tartelette au chocolat 70%, clémentine) étaient eux aussi dignes des plus grands. On voit bien que le chef a travaillé sa carte jusque dans les moindres détails et qu'il a porté une attention pour la dernière partie du repas.


Je suis convaincue que sEb l'artisan culinaire est là pour rester et il a su s'imposer parmi les grands joueurs de ce coin de pays. Je lui souhaite une bonne continuation et serai de retour cet été pour la formule tapas!

4 commentaires:

  1. Mmmm! Mais vous deviez rouler après tout ça!
    Et c'est effectivement audacieux d'agneau!

    RépondreSupprimer
  2. Coucou Miss!
    Oui en fait c'était pas si pire car les portions sont tout de même raisonnables et la durée du repas a aidé aussi! À ajouter à ta liste pour tes prochaines escapades!

    RépondreSupprimer
  3. Hey salut! Je te croise dans toutes les critiques de resto que je veux essayé ou que j'ai essayé! J'ai rencontré sEb et Guy (le sommelier) en voyage a Cuba et ils m'ont parlé de leur resto,,, j'ai trop hâte d'y aller! J'ai VRAIMENT l'impression que ça vaut le détour!!!
    GuyGuy

    RépondreSupprimer
  4. @GuyGuy: effectivement nous semblons avoir les même goûts concernant les restos. :) Reviens me donner tes commentaires lorsque tu auras essayé sEb et ne te gêne pas pour me donner des suggestions de places à découvrir!

    RépondreSupprimer