mardi 12 juillet 2011

Le Pub Campbell

Hier soir, une expérience qui ne passera malheureusement pas à l'histoire. Avant de commencer je veux vous dire que je suis toujours déçue de mal tomber au resto. Souvent, on espère un nouveau restaurant comme un enfant espère la nuit de noël, avec beaucoup d'enthousiasme et de joie anticipée. Vous voyez ce que je veux dire? C'est donc dans cette optique que mon chum, mon voisin et moi nous sommes rendus dans un nouvel endroit situé dans notre coin de pays. Ouvert depuis le début du printemps, le pub Campbell s’annonçait prometteur. Un bar à vin et à tapas dans le cadre enchanteur des jardins du Manoir Rouville-Campbell et avec vue sur la rivière Richelieu ne pouvait pas me laisser indifférente.



Évidemment, nous étions lundi, alors je ne m'attendais pas à ce qu'il y ait foule. À notre arrivée, un seul autre couple prenait place sur la magnifique terrasse. Bon ça allait être tranquille. Parfait, j'étais là pour déguster. Un premier cocktail celui dit du terroir, cidre de glace du Québec allongé au mousseux, bien frappé il fût le bienvenu, mon chum lui s'est régalé d'une sangria blanche.



Je dois dès maintenant vous parler du service qui était ma foi assez plate merci. Sans entrain et sans sourire la serveuse se déplaçait entre les -deux!- tables et répondait à nos questions (ou plutôt à mes questions) de façon laconique.

Le menu comprenait environ cinq plats principaux, autant de choix de salades et de soupes et sept variétés de tapas qu'eux appellent "gourmandises". Nous en avons choisi trois parmi ces dernières. Calmars frits, crab cake et ailes de poulet. Je vous détaille le tout plus bas.

Une excellente idée de paner les calmars dans une chapelure de farine de maïs qui apporte en croquant différent. Par contre, ce n'était pas réussi du tout pour les raisons suivantes: la panure se séparait du fruit de mer à chaque fois qu'on le trempait dans la sauce (qui m'avait l'air industrielle soit dit en passant), le goût du maïs était vraiment trop fort, on ne goûtait que ça et certains calmars étaient d'une tendreté discutable.




Les crab cakes étaient selon moi beaucoup mieux. D'abord parce que servis chaud, très croustillants et bien moelleux à l'intérieur. Aussi, très bien assaisonnés laissant le choix ou non d'ajouter la petite mayonnaise en condiment.



Les ailes de poulet... bof, très bof. Annoncées comme étant au miel et aux épices j'ai bien senti le sucre mais les épices selon moi n'étaient nul autre qu'une sauce chili de type asiatique. Décevant.



Bref. Je m'attendais également à ce qu'il y ait une plus grande quantités de vins au verre. Seulement 6 blancs et 6 rouges dont une seule importation privée par couleur! Le reste étant des trucs que tout le monde connaît comme les Jamelles ou le Chardonnay La belle terrasse. Ce n'est pas du tout l'idée que j'ai d'un bar à vins... Notre choix s'est arrêté sur la bouteille portugaise Guardiao (importation privée au prix très raisonnable de 32 $) et ça nous a comblé. Une très petite sélection de huit choix (4 B, 4 R) est disponible en format deux onces. Leur magnifique cave à vin vitrée est judicieusement placée pour qu'on puisse l'observer à loisir mais le plaisir ne se rend pas tout à fait jusqu'à la table. Dommage.

125 ch. des Patriotes sud
Mont-Saint-Hilaire
450-446-6060

2 commentaires:

  1. Ca a l'air apétissant !
    En tout cas très sympa ton blog !
    Léa

    leablabla.blogspot.com

    RépondreSupprimer