jeudi 15 septembre 2011

Ma virée à St-Tite

Le week-end dernier j'ai vécu une expérience hors de l'ordinaire. Roulement de tambour.......... Je suis allée voir un rodéo au festival western de Saint-Tite, haut lieu du cowboy (vrai ou improvisé) et du Jack Daniel's. Où est l'extraordinaire me direz-vous? Je ne m'attendais à rien. Mais alors là à absolument rien. Depuis des années ce festival se déroule au Québec, j'en avais entendu parler par des amis et dans les médias mais ça ne me parlait pas du tout. Je voyais ça comme le summum du kitch et du kétaine et l'intérêt n'était pas là, je ne m'y étais donc jamais attardé vraiment. Aussi, lorsque la femme de mon cousin nous a invité à noël, j'ai dit oui sans trop réfléchir.

 Le 10 septembre, billet en main pour le rodéo de 13 heures nous nous sommes rendus sur le site très tôt le matin pour éviter la cohue et la circulation (excellente idée!). C'est le paradis du VR, de la tente-roulotte et de la botte de cowboy. Les résidents du village sont bons joueurs et chaque parcelle de terrain privé est occupée par des habitations motorisées, des voitures, des tentes, etc. La majorité des maisons sont décorées et souligne bien fièrement le quarante-quatrième anniversaire. Même les noms de rues se mettent de la partie et s'exhibent avec fière allure. Voyez par vous-même.



Évidemment c'est aussi le royaume du "vendeux de cossins" allant de la cire pour les voitures aux pneus en passant par le détour obligé des nombreux kisoques de chapeaux de cowboy et autres. Une marée humaine se déplace dans les rues (qui ne sont étonnament pas toutes fermées à la circulation) parmi les chevaux, les motos, les calèches. Le tout est très festif et on sent que la bonne humeur atteint des sommets jusqu'ici encore inégalé.

Ceci étant dit (ou écrit) le plus impressionnant de la journée reste sans contredit la rodéo en tant que tel. Je n'avais jamais assisté à un spectacle de la sorte. Dès les premières minutes mon chum et moi nous nous sommes laissés prendre par le jeu et l'ambiance et nous avons applaudi, crié, retenu notre souffle absorbé par ce qui se déroulait sous nos yeux. Un vrai bon show. Des cowboys et cowgirls qui tentent de résister plus de 8 secondes (et avec du style s'il-vous-plaît!) sur des chevaux sauvages qui se démènent comme un diable dans l'eau bénite. (Ça c'est ce que je pensais jusqu'à ce que je vois le taureau se démener à son tour, LUI c'est le diable en personne!) Des points sont accordés pour la "grâce" du cavalier, pour les mouvements du cheval, pour le temps. C'est incroyable. Nous n'avions pas encore atteint la mi-temps que je criais que je voulais revenir l'an prochain!

Je vous laisse sur quelques photos prises sur place pour vous donner le goût d'assister à ce festival unique de renommée internationale.
Atterrissage tout en douceur


Atterrissage un peu moins en douceur!!!

Un gars est caché dans un baril pour faire diversion

C'est bien de la bave de taureau en quantité industrielle 

Quand je disais marée humaine!!!
 

2 commentaires:

  1. Oooooh j'ai trop envie d'y aller depuis que je connais son l'existence de ce festival (c'est à dire au moins 3 ans !). Moi aussi, je vois ça quétaine, mais j'assume ! Comme tu dis (et je suis sûre que c'est vrai) : c'est du bon gros show et les gens passionnés tout autour, ça doit être tout un show aussi ! Bon, on y va ensemble l'année prochaine ? :D

    RépondreSupprimer