mercredi 21 mars 2012

On passe notre tour Chez le Portugais

Décevant de tomber sur un resto qui ne nous plaît pas lorsqu'on voit la quantité astronomique d'établissements qu'il y a à essayer seulement à Montréal. C'est ce qui m'est arrivé aujourd'hui. La météo plus que clémente m'a obligée à sortir de ma tanière pour aller dans la grande ville (!). C'est une longue histoire de savoir le pourquoi du comment qui m'ont amené Chez le Portugais rue St-Laurent mais disons juste que je DEVAIS y aller.

J'avais le goût de bien manger mais j'ai été déçue. D'abord, le menu est imprimé et réimprimé 1000 fois sur de simples feuilles blanches et on doit s'arracher les rétines pour en soutirer quelque chose.  Le pain qu'on nous a servi n'était pas frais. Pas immangeable, seulement il datait d'hier... Plate. À peine quelques minutes après avoir passé notre commande (nous avons opté pour les tapas, le midi ça se partage bien), nous recevions déjà nos deux premiers plats... tièdes. Il est clair qu'ils n'ont pas été fait à la minute, c'est "géo-temporellement" impossible. Peut-être que notre serveur a le don de lire dans les pensées et qu'il savait à l'avance ce que je voulais manger et que comme il était très gentil il l'a fait préparer avant notre arrivée...  Voyons quand même ce que ça donne.


Calmar style de la maison


Escargots au porto et champignons
Les calmars ne sont pas servis frits ce qui est tout à l'honneur du resto par contre, côté tendreté on y repassera et l'aromate principal est l'ail. Le deuxième plat d'escargots au porto et champignons peut mériter l'adjectif de correct. Aurait gagné à être servi plus chaud. Ça s'annonce bizarre pour la suite. Continuons.



Poulet grillé portugais
Le poulet a été le plat le plus intéressant des six. Quoique très salé, il était tendre, bien rôti et la sauce agréable en bouche. Sur le menu on spécifiait doux ou piquant et il nous a été servi doux à défaut d'avoir mentionné le contraire.



Riz maison et chorizo
Le riz... quelle tristesse. Il goûtait la canne de soupe aux tomates Campbell. Décevant. Et les légumes du jour servi en ratatouille (pas sur la photo) étaient corrects mais j'avais l'impression d'avoir devant moi une papillote de légumes cuits sur le BBQ réchauffés de la veille. Le chorizo lui était excellent. Mais entre vous et moi est-ce que ça prouve la qualité du cuisinier? Non, ça prouve la qualité du saucissier qui l'a fait ou que l'importateur fait un bon travail. Saisir un saucisson sur le grill tout le monde est capable de faire ça.

Dernier clou dans le cercueil de mon heure de lunch: les poubelles des deux toilettes débordaient. À midi!!! Un mercredi. Pour moi ça s'arrête là.

Désolée mais la prochaine fois, je passe mon tour Chez le Portugais.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire