samedi 25 août 2012

Steak sandwich et la moutarde américaine


Le choix de l'homme de la maison (qui a bien failli passer en dessous de la table ce mois-ci car je lui ai demandé au moins 4 fois de me sortir une recette!) s'est arrêté sur un sandwich au fromage et au boeuf. La recette est écrite en continu et non avec des points et des étapes à suivre, j'aime un peu moins ça mais Jamie Oliver semble adopter bien souvent cette façon de faire.

Pour une demie baguette:
-1 tranche de faux-filet (ou encore du filet mignon)
-1 oignon tranché (facultatif)
-Roquette
-Provolone râpé
-Moutarde américaine !!!

Envoyer la baguette au four à 350 degrés pour la réchauffer un peu environ 5 minutes. Ne pas la déssecher.

Pendant ce temps, aplatir la tranche de viande à l'aide de votre poing ou d'un rouleau à pâtisserie. Saler et poivrer généreusement. Faites griller la tranche d'un seul côté sur le grill ou dans une poêle jusqu'à la cuisson désirée. Lorsque cette cuisson est atteinte retourner le boeuf et parsemer de fromage.

Retirer et trancher. Déposer la viande dans la baguette avec quelques feuilles de roquette des oignons sautés si le coeur vous en dit sans oublier le jus de cuisson. Agrémenter le tout de moutarde américaine.

Attaquer aussitôt!



Mon verdict: J'ai trouvé très drôle la "moutarde américaine". Et dans le livre il dit: si possible... Vous aurez compris que c'est en fait de la moutarde à hot-dog également appelée moutarde baseball. J'en aurais mis un peu plus au fond du sandwich avant de déposer la viande. Le chum lui aurait voulu que le boeuf soit mariné dans de la sauce soya ou autre. C'est le sandwich steak-fromage dans son expression la plus pure. J'ai bien aimé, le chum aussi.

Mon verdict du mois: Comme je le mentionnais au début du mois je ne connaissais Jamie Oliver que de nom. L'expérience mensuelle que j'ai eue avec lui ne m'a pas convaincue de courir à la librairie pour me procurer l'intégral de sa bibliographie. Les recettes étaient toutes bonnes mais je dirais assez simples. La salade d'inspiration thaï est celle qui m'a le plus marquée. Il est très "british" dans sa façon de cuisiner. Évidemment, je ne peux pas lui demander de renier ses origines mais peut-être que cette cuisine me parle un peu moins. Je ne pense pas que c'est sa faute à lui. J'aurais beaucoup aimé essayer son poulet rôti au citron ainsi que son tikka masala (un poulet indien) mais la chaleur m'a découragée. 

En route vers mon sixième mois!

Source: Jamie Oliver, Version originale

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire