dimanche 21 octobre 2012

L'attaque des fourmis


Troisième recette en quasiment autant de jours. Je suis en feu!!! Et cette fois-ci ça s'annonce super bien. À vous de voir. Le nom: L'attaque des fourmis. Pourquoi? Aucune idée.

-125 g vermicelles transparents Bean Thread (glass noodle)
-2 c. à soupe d'huile végétale
-1 oignon espagnol moyen haché
-200 g porc haché maigre
-4 c. à soupe pâte de tomate délayée dans 1/2 tasse d'eau froide
-1 c. à thé pâte de piments forts
-4 c. à soupe sauce aux huîtres
-4 gousses d'ail hachées
-2 c. à soupe sucre
-2 c. à soupe vinaigre blanc
-1 c. à thé sel
-2 oignons verts hachés

Dans un bol, tremper les vermicelles 15 à 20 minutes dans l'eau tiède.
Dans un wok huilé, faire sauter l'oignon et le porc jusqu'à ce qu'ils soient cuits.
Ajouter la pâte de tomate, celle de piments forts, la sauce aux huîtres, l'ail, le sucre, le vinaigre, le sel et porter à ébullition.
Ajouter les vermicelles (légèrement égouttés) et les sauter en les soulevant à l'aide de baguettes ou jusqu'à ce qu'ils soient transparents.
Au service, garnir d'oignons verts.



Mon verdict:  Alors là on est dans l'autre extrême du tofu-flop de la dernière recette. C'était prêtez-moi l'expression: écoeurant! Comme un pad thaï mais différent. De un, j'adore les glass noodles, j'en avais mangé beaucoup en Asie lors de mon cinq mois mais jamais au Québec. Contrairement aux vermicelles habituels qui sont concoctées à base de riz ceux-ci sont fait avec de la farine d'haricot mungo. (Pour votre information et la mienne: ce sont les haricots mungo qui nous donnent les pousses de soja si communes dans nos chop suey québécois). Rechercher les mots bean thread sur l'emballage. Et de deux, c'était bien piquant, juste assez relevé et tout en saveurs. Vraiment une réussite totale. Tellement que Jean Chen mentionne 4 portions pour la quantité d'ingrédients mentionnés ci-haut mais que chez moi ça a nourri deux adultes affamés.

Vivement recommandé!

Source: Jean Chen Fraîcheur asiatique

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire