vendredi 25 septembre 2009

mercredi 23 septembre 2009

Méchant Boeuf = Méchant bon souper!!!

Un nouveau resto à essayer que je vous recommande chaudement: Méchant Boeuf situé au 124 rue St-Paul Ouest dans le Vieux-Montréal. Il est annexé à l'hôtel Nelligan.

Tout d'abord laisser moi vous parler du décor. C'est un endroit très tendance, avec un mur d'eau. Les couleurs sont chaudes et le rouge vin est à l'honneur. Le long bar est rétroéclairé d'une belle couleur orangée. Des miroirs partout ajoutent à l'ambiance. Quelque chose de plus : un bar cru. Je ne suis pas très huîtres mais elles avaient l'air bonnes étalées sur un lit de glace.

J'avais entendu parler de ce resto via le couple d'amis avec qui nous étions ce soir là. Ils avaient déjà tenté l'expérience plus d'une fois. Nous avons partagé trois entrés. Le trio de tartares comprenant, tartare de thon (mon préféré), tartare de saumon et un excellent tartare de boeuf. Le tout très bien assaisonné, avec un aromate différent.


Des -énormes!- crevettes tempuras servies sur brochette avec une petite sauce type asiatique.


Et comme troisième entrées, un étagé de bettraves avec fromage de chèvre et mini-roquette. Ça goûtait le ciel! C'était comme manger un nuage. C'était frais, le fromage était doux et ultra-crémeux.


Comme plat de résistance nous avons partagé un Méchant Burger! -le vrai nom- qui est garni avec fromage bleu (pas désagréable du tout), gruyère, oignons caramélisés et du bacon très croustillants. Et le summum: on change la frite pour une poutine qui est servie avec du porc braisé et du fromage Migneron de Charlevoix (et quand je dis du fromage, c'est du fromage!!!)
Wow! vous le voyez je suis complètement sous le charme. C'était vraiment très bon. Le service était parfait, professionnel et juste assez amical. J'y retournerai sans conteste, car j'ai réellement passé une excellente soirée. L'ambiance était bien malgré le fait que nous étions un lundi!

Bon appétit!

lundi 21 septembre 2009

Nip/Tuck

Je suis une fervente téléspectatrice de séries télé écoutées en rafale, jusqu'à deux heures du matin sans pouvoir s'arrêter. J'adore le fait d'être en contrôle, de ne pas avoir à attendre la suite la semaine prochaine et de pouvoir écouter une saison complète durant le même week-end. Je trouve que c'est à ce moment-là qu'on apprécie le plus le travail des artisans de la télé car on est vraiment "dedans"!

Ces temps-ci je craque pour le sublime, l'aguicheur et le pas croyable Dr Troy (prononcez Doctor Troy à l'américaine, avec l'accent sur le Tr Please!). Il est l'un des deux chirurgiens plastique de la série américaine Nip/Tuck, interprété par le sensuel Julian McMahon. Ce dernier jouait le rôle du non moins attrayant Cole dans la série Charmed et j'étais déjà sous le charme à l'époque mais dans Nip/Tuck il se surpasse.



N'est-il pas craquant???

Cette série -ils sont à six saisons déjà et apparemment ça devrait s'arrêter là (snif!)- raconte l'histoire de deux mecs: Dr Christian Troy et Dr Sean McNamara, qui sont propriétaires de leur cabinet de chirurgie esthétique à Miami là où le culte du corps n'est plus à discuter. Chaque émission commence habituellement par la même phrase: Alors Monsieur ou Madame Untel qu'est-ce que vous n'aimez pas sur votre corps? (traduction libre ici). Ils reçoivent donc des personnages tous aussi multicolores les uns que les autres dans leur bureau, qui ont des problèmes parfois graves parfois tellement futiles que c'est drôle. On suit donc ces patients tout au long de leurs traitements et je peux vous dire que les scènes de chirurgie sont assez réalistes pour me faire détourner la tête à quelques reprises. Tellement, qu'on se croirait à Discovery Channel! On suit parallèlement leur vies personnelles (mouvementées) respectives.

C'est, je l'avoue, un peu tiré par les cheveux par moment. Le nombre de relations de nature sexuelles que Dr Troy entretient dépasse tout entendement. Ce n'est pas une émission pour chaste et prude j'en conviens. (Des gens des États-Unis sont même montés aux barricades en faisant des plaintes à l'équivalent américain de notre CRTC ) Mais c'est très drôle et un peu loufoque. C'est totalement éclaté et différent des émissions qui se déroulent habituellement en milieux hospitaliers. C'est provocateur et parfois immoral, mais tellement bon. La musique est vraiment très bonne et toujours d'à propos avec les scènes en cours.

Bon je vous laisse, j'ai une émission à écouter!!!

______________________________________________________

Merci à la communauté Flickr pour les photos!

samedi 19 septembre 2009

Sans rien ni personne de Marie Laberge



Je termine à l'instant un livre de Marie Laberge paru aux éditions Boréal à la fin de 2007. Il s'agit de Sans rien ni personne. Je dois avouer d'emblée que j'ai plus ou moins aimé. Lorsque ça me prend plus de deux semaines à lire un livre c'est que je "n'embarque" pas tout à fait dans l'histoire ou que ce n'est pas assez prenant pour m'empêcher de dormir. Que dire de ce livre si ce n'est que ça m'a pris 2 mois...

L'histoire (une enquête policière type cold case, alliant une policière québécoise et un commissaire français), m'a laissée de glace. C'est long. Ça commence lentement et ça n'en fini plus de s'éparpiller.

Je trouve que Marie Laberge est une auteure qui n'est pas constante dans son style d'écriture. J'avais a-do-ré sa trilogie Le goût du bonheur. Trois briques je j'avais lu en criant ciseau! Son roman Juillet était superbement bien ficelé.
Donc, je ne le vous recommande pas à moins que vous soyez insomniaque chronique et que vous ayez besoin d'un somnifère, il peut peut-être faire l'affaire! Si vous voulez lire du bon Marie Laberge je vous suggère Gabrielle, Adélaïde et Florent. Bonne lecture.

jeudi 17 septembre 2009

Café Titanic

Une de mes amies a ses bureaux dans le Vieux-Port de Montréal et cette semaine nous sommes allées essayer un nouveau restaurant (pour nous) dans son secteur. Il s'agit de Café Titanic (445, St Pierre au coin de Récollets 514.849.0894). C'est un traiteur et un resto.

Nous avons partagé deux plats. Un énorme (pas titanesque pour ne pas faire de mauvais jeux de mots!) sandwich servi sur pain ciabatta, avec jambon prosciutto, fromage brie et légumes grillés. Excellent!

Une longue assiette ovale contenait quant à elle environ huit sortes de légumes grillés différents (carotte, courgette, oignon, poivron rouge, pomme de terre, chou-fleur, brocoli, aubergine). Tous plus croquants les uns que les autres et assaisonnés avec des herbes fraîches et de l'huile. Une mini portion de pâtes agrémentait le tout.

Nous en avons eu plus que pour notre argent car nous n'avons pas terminé nos assiettes. Je donne un beau 90% à ce restaurant que je me promets bien de réessayer car en me promenant à travers les tables j'ai évidemment scruté les assiettes des autres et les présentations étaient toutes très belles et ça avait l'air succulent!

mercredi 16 septembre 2009

Charlevoix

Je veux vous parler aujourd'hui de la plus belle région du Québec, selon ma perception bien sûr...

Il s'agit de Charlevoix. J'en étais à ma troisième visite dans ce coin de pays ce week-end et je suis toujours aussi conquise que la première fois. Les panoramas sont formidables, les gens sont chaleureux et la nourriture est d'une qualité extraordinaire.

Je me suis levée samedi matin avec un silence profond que seuls quelques oiseaux venait troublé. Le soleil avait des couleurs d'or et il reflétait sur le fleuve avec toute son ardeur. C'était divin. Après un tel réveil on ne se demande plus pourquoi tant de peintres ont décidé de s'y installer en permanence. Saviez-vous d'ailleurs que l'on compte 25 galeries d'art à Baie-St-Paul seulement, soit la plus grande concentration au Canada? J'ai eu la chance de faire le tour de quelques-unes vendredi après-midi et j'ai eu des coups de coeur incroyables. Entre autres choses, pour un peintre d'expérience nommé Guy Paquet qui peint des toiles de paysages mais qui sont vraiment différentes de ce que l'on voit habituellement. J'ai passé plusieurs minutes dans la galerie où il expose à me perdre dans ses paysages, mes pensées, à avoir la larme à l'oeil et la chair de poule.

La route (panoramique) 362 qui longe le fleuve est superbe et on voudrait s'arrêter à chaque kilomètre question de tout prendre en photo.

Charlevoix est également un leader de l'agrotourisme et il le prouve avec la Route des saveurs. Un peu partout dans la région, vous pouvez vous sustenter dans une petite chocolaterie ou une fromagerie, etc. Tout est beau, tout est bon. La maison d'affinage Maurice Dufour concocte l'excellent Migneron.

En résumé, la campagne charlevoisienne c'est comme un bonbon vitaminé pour l'âme (Mon Dieu je fais ma poète ce soir!).

mardi 15 septembre 2009

lundi 14 septembre 2009

Rose Bouton

En me promenant jeudi soir dernier dans la magnifique Capitale Nationale (non mais c'est-tu pas beau Québec le soir quand le temps est clément?), je suis tombée sur une petite boutique magnifique. Il s'agit de Rose Bouton un atelier-boutique qui est tenu par une fille qui se nomme Marie-Noëlle Bellegarde. Elle est designer d'une ligne de bijoux fait à partir de matériel recyclé (en particulier des boutons d'où le nom!), qui est très original. J'aurais voulu acheter plein de trucs mais disons que je me suis limitée à un question d'y retourner plusieurs autres fois. Ses bijoux sont vivants, frais et de couleurs tellement pimpantes que ça vous met de bonne humeur instantanément.

La boutique regorge également d'une foule d'objet et de bijoux de désigners québécois. J'ai arrêté mon choix sur une superbe paire de boucles d'oreilles et j'ai craqué pour une toile très "girlie" représantant un cupcake (mais je ne l'ai pas acheté...).

Je vous invite à consulter son site web ainsi que celui de la boutique. On peut même commander sur internet et elle fait la livraison par la poste. N'est-ce pas merveilleux?

jeudi 3 septembre 2009

Bistro Unique

J'ai essayé le Bistro Unique hier soir avec une copine.

Petit resto qui concorde parfaitement avec la définition de bistro que je me fais dans ma tête.

Une charmante petite terrasse dans une cour intérieure.

La carte présente des plats italiens classiques.

J'ai opté pour les pastas alla verdure: des spaghettis à saveur de tomates séchées avec une garniture d'avocats, oignons rouges, tomates fraîches et basilic.

C'était très bon mais les pâtes manquaient cruellement de sel et ils n'offrent pas la possiblité d'avoir du poivre frais. On doit se contenter de poivre déjà moulu sur la table.

Les spaghettis étaient al dente. Excellent.

On amène un petit plat de parmesan et de piment broyé et c'est essentiel pour rehausser le goût.

Mon amie avait un spaghetti aux épinards avec une sauce crémeuse comprenant des crevettes et des pétoncles. Très bon. Bonne quantité de fruits de mer.

Les portions sont un peu plus petites que ce à quoi on est habitués dans les restos italiens mais ça m'a largement convenu.

Service courtois et efficace.

Expérience totale: 7.5/10

mardi 1 septembre 2009

Bonheur

Le secret du bonheur est d'avoir un bon sens de l'humour et une mauvaise mémoire.