jeudi 26 mai 2011

Canaël de Bromont

Il y a un peu moins d'un an un nouveau restaurant dans une toute nouvelle bâtisse est apparu dans le décor de Bromont. Si vous passez par cette magnifique ville durant l'été, vous devez absolument l'essayer. Canaël, c'est son nom, se définit comme une boulangerie, pâtisserie, bistro. Ça y est, j'ai l'eau à la bouche... Le chef/propriétaire a déjà travaillé au Château Bromont et il est sympathique et souriant comme tout. Situé un peu à l'écart de la "route touristique", il n'en dérougit pas moins. Et, je le répète, il vaut amplement le détour.


Si ce n'est que pour vous procurer une excellente pâtisserie, une baguette, ou cette magnifique tarte aux tomates et au mozzarella que vous pouvez emporter pour une délectation ultérieure à la maison... Je vous laisse dévorer des yeux et ensuite je vous montre ce que j'ai mangé la dernière fois.






Le menu midi comporte souvent deux ou trois choix, avec la soupe et le dessert. Si vous avez un appétit de moineau, rien ne vous empêche de jeter un oeil sur leur menu à la carte qui regorge de beaux sandwichs, de quiches et de déjeuners. Mardi, la soupe du jour était un excellent bouillon maison avec dinde et riz sauvage. Personnellement, je n'aurais pas fait mieux chez moi. Pas trop salée, juste réconfortante, parfaite.



Mon choix: la quiche aux légumes accompagnée de trois salades différentes, une aux carottes et pommes, une verte et une de riz. Les mélanges changent au gré du moment et on a l'audace d'utiliser enfin l'endive crue. J'adore cette feuille et peu de restaurateurs ont le courage de ce légume.








Mon collègue avait choisi la brochette de poulet et de pommes le tout dans une baguette bien croustillante avec un mayo ou une dijonnaise. Original!










Les desserts: un gâteau choco-framboise pour moi. Que dis-je une ganache épaisse comme ça avec l'amertume qui lui faut et un étage de fruits. Trop pour un midi, mais je n'ai pas pu résister. Une chance, le morceau était petit car très riche. Et pour collègue, une tarte aux pommes et amandes...













Si la description et les photos ne vous donnent pas le goût de sauter dans votre voiture pour vous rendre dans ce superbe coin du Québec, je ne sais pas ce qu'il faut. Profitez-en ce week-end à Bromont c'est la fête du chocolat, bonne raison pour y faire un petit tour. C'est ouvert tous les jours de la semaine sauf le lundi.





Notez bien l'adresse: 1389 rue Shefford, Bromont 450-534-0244 et vous pouvez également consulter le site internet qui est en construction présentement mais qui offre une belle perspective de l'endroit http://www.canael.com/

mercredi 25 mai 2011

Poulet croustillant au sésame

Une petite recette facile et extrêmement rapide (sans photo malheureusement):


Poulet croustillant au sésame (2 portions)

2 poitrines de poulet en lanières
1/2 tasse de panko
1 c. à soupe de graines de sésame
1 c. à thé de poudre d'ail
sel, poivre
1 oeuf battu
2 c. à soupe de fécule de maïs

Sauce:
2 c. à soupe de sauce soya
1 c. à soupe de vinaigre de riz
1/2 c. à thé de gingembre râpé
1/2 tasse de bouillon de poulet
2 c. à thé fécule de maïs
1/2 c. à thé de sucre

Dans un bol mélanger le panko avec les graines de sésames et la poudre d'ail. Passer les lanières de poulet dans la fécule puis dans l'oeuf et finalement dans le panko. Déposer sur une plaque et cuire au four à 350 degrés pendant 30 minutes. Retourner à mi-cuisson.

Dans une petite casserole mélanger tous les ingrédients de la sauce et porter à ébullition. Servir avec le poulet.

Donc maintenant vous avez la recette originale de Minçavi, voici les petites modifications/précisions que j'y apporterais. J'utiliserais également un filet de poisson blanc, pangasius ou autre. Je ferais dorer le panko au four ou à la poêle avant de l'utiliser car je trouve qu'il n'a pas pris beaucoup de couleur à la cuisson. Faire la sauce à la dernière seconde seulement parce que sinon elle épaissit beaucoup trop.

C'est excellent et très santé, surtout accompagné d'un légume vert!

mardi 3 mai 2011

Restaurant le Stanton Social, NYC

Le dernier billet sur la fabuleuse ville de New York et évidemment il s'agit d'un restaurant. Recommandé par mon couple d'amis Sonia et Olivier, le Stanton Social est un resto hyper tendance qui se transforme en bar (en tout cas au deuxième étage). D'allure un peu glauque à l'extérieur, sans vraiment d'affiche et très noir, il s'éveille à l'intérieur comme une fleur au printemps. D'ailleurs c'est l'apparence du resto, floral mais pas kétaine, avec de beaux divans en cuir très bas où l'on peut déguster un ou deux tapas avant de se lever et de faire la fête. Très cool et très chic, le look total est le genre de truc que j'aimerais reproduire si j'avais un jour un établissement à moi (chose qui n'arrivera pas!). Plusieurs hommes en costard et de jolies femmes toutes en beauté.


Côté nourriture c'est ce qu'on a mangé de plus intéressant de toute la semaine. La formule tapas est déjà parmi une de mes préférées mais encore faut-il qu'ils soient réussis et qu'ils sortent un peu de l'ordinaire. C'est ce qui se produit ici. Une cinquantaine de choix et dans l'assiette, il y a définitivement plus que 3 bouchées. Nous en avons partagés cinq dont voici le premier: à gauche de la photo, une bouchée de fromage offerte par la maison et à droite le quesadilla au brie et pomme verte agrémenté de sirop d'érable et de pépites de bacon. Une belle texture coulante et légèrement caramélisée, le mélange était parfait. À reproduire définitivement à la maison.





Suit les dumplings de soupe à l'oignon gratiné servi dans des moules à escargots.Très original. On croquait la bouchée et elle explosait dans la bouche libérant un peu de ce bouillon si propre à cette soupe. Visuellement impeccable. Si j'y retourne, c'est écrit dans le ciel que ce sera un de mes choix.



Le mac n cheese et chorizo (classique américain par excellence!) présenté dans une casserole en fonte brûlante est vraiment divin. Sous un gratin croquant se cache un fondant bien moelleux et riche. Vraiment je n'aurais pas fait mieux ;-)




Ensuite, des Meatballs à l'ancienne (old school) avec sauce aux tomates et manicotti farcis au ricotta, le plat le moins exceptionnel. Peut-être que si la sauce avait été plus relevée? C'était correct mais plus commun.





Finalement, les baby back ribs à l'oriental avec une sauce tamarin et une mini salade de légumes frais complètent bien la soirée et la semaine. Je sais que la photo n'est pas super mais la viande elle l'était. Des saveurs franches et une texture sublime.








Une joie ce resto. Le service était amical mais empressé comme les autres restos de New York visités. Il faut croire qu'ils vont au restaurant comme ils vivent dans la vie c'est-à-dire à 100 miles à l'heure. Ce n'est pas précipité, c'est seulement ultra-rapide. Un repas comme celui-ci nous aurait pris au bas mot deux heures à Montréal mais ici je ne suis pas certaine que ça ce soit éternisé au-delà de une.








The Stanton Social

99 Stanton Street

Lower east side

212-995-0099





Réservations requises (via Open Table ou par téléphone)