dimanche 29 avril 2012

Mois numéro 1: Réussi!

Pour la dernière recette du mois j'ai choisi des pastas!
Parce que des pastas c'est TOUT LE TEMPS BON!
Je reçois même avec des pâtes et je ne suis même pas gênée (pas tout le monde mais quand même...)

Penne alla puttanesca pour 4:

-Gros sel
-350 g de penne
-2 cuillères à soupe d'huile d'olive
-2 gousses d'ail émincées
-1 pincée de flocons de piment
-5 anchois à l'huile
-1 cuillère à soupe de câpres rincées
-50 gr d'olives noires dénoyautées (entre 12 et 15) (kalamata ou de nice ou séchées au soleil)
-2 tasses de sauce basique (elle nous donne la recette à une autre page, je fais de même en bas)
-1/2 cuillère à thé de poivre frais moulu
-Quelques cuillères à soupe d'eau de cuisson des pâtes
-4 cuillères à soupe de persil frais grossièrement déchiré pour la garniture

Faites bouillir les pâtes dans de l'eau salée.
Pendant ce temps, dans une poêle moyenne chauffer l'huile d'olive et ajouter l'ail et le piment. Chauffer une minute. 
Ne pas brûler l'ail.
Ajouter les anchois et remuer jusqu'à ce qu'ils commencent à se décomposer.
Ajouter câpres et olives en les écrasant doucement avec une cuillère en bois.
Cuire environ 1 minute.
Incorporer la sauce tomate et le poivre.
Porter à ébullition et mijoter un bon 10 minutes.
Égoutter les pennes en gardant un peu d'eau.
Ajouter les pâtes à la sauce en ajoutant l'eau si nécessaire.
Parsemer de persil et de poivre frais et servir.

Sauce basique aux tomates (donne le double de ce que vous avez besoin donc vous pouvez congeler le reste):

-2 cuillères à soupe d'huile d'olive
-6 gousses d'ail émincées
-4 grandes feuilles de basilic
-2 boîtes de 798 ml de tomates entières
-Gros sel
-Poivre du moulin

Chauffer l'huile dans une grande poêle, ajouter l'ail et cuire 5 minutes.
Ajouter la moitié du basilic(?).
Ajouter les tomates, leur jus et le basilic restant.
Porter à ébullition et baisser le feu.
Saler, poivrer et laisser réduire 45 minutes à feu doux en brassant de temps en temps et en écrasant légèrement les tomates avec une cuillère de bois.
C'est tout!




Mon verdict: Étonnamment, je pense que c'est la meilleure recette du mois que j'ai mangé. Peut-être parce que c'était vraiment salé (anchois + câpre = verre d'eau SVP!). Une recette assez simple mais très goûteuse. Et élément non négligeable, ça m'a permis de passer le restant de la boîte d'anchois achetée plus tôt ce mois-ci. 

La sauce est un bonne recette de base qui peut servir à beaucoup d'autres types de pâtes. Mais quatre feuilles de basilic??? Vraiment??? Tant qu'à mettre la meilleure herbe qui existe (selon moi) autant en ajouter pour que ça goûte. Alors je m'en confesse j'en ai ajouter plus.

Mon verdict du mois: Je pense que c'est ce qui revient le plus souvent dans mes critiques, la simplicité. Peut-être un peu trop. Les recettes essayées étaient bonnes (notez l'absence de l'utilisation du mot "très").  Le livre s'intitule Mes carnets de recettes et ça me fait effectivement pensé à mon propre carnet lorsque je suis partie en appartement à Montréal il y a déjà 15 ans. Je l'offrirais volontiers à une jeune femme qui commence la cuisine ou le recommanderais à une maman pressée un soir de semaine. Certaines recettes sont intéressantes et je continuerai à le feuilleter et à l'utiliser car il est bien fait et agréable à regarder. 

jeudi 26 avril 2012

Crème glacée Ninettes


Je crois avoir déjà mentionné sur ce site que j'aimais beaucoup les épiceries ou les commerces qui offrent des dégustations. Ça me permet d'essayer des nouveaux produits ou des produits qui sont sur les tablettes depuis quelque temps mais qui sont inconnus pour moi. Dans cette optique, vendredi dernier je faisais mon marché chez Adonis du quartier DIX30 et la compagnie Ninettes faisait déguster ses produits.

C'était le mari de Ninette en question qui nous encourageait à goûter à leur crème glacée. Comme il me l'expliquait une entreprise très familiale.

D'abord les saveurs disponibles sont très sympathiques: basilic/citron,  croquants au pain d'épices, tarte aux pommes cannelle, truffes à la framboise, thym/citron et fondant chocolat aux amandes. Si on mentionne tarte aux pommes sur l'étiquette; il y a en a dedans, même chose pour les biscuits au pain d'épices. Du basilic? Pas de la "saveur", du vrai basilic!

Côté goût on joue dans les ligues majeures. Très crémeux et les saveurs sont authentiques. Häagen Dazs n'a qu'à bien se tenir, il a maintenant un compétiteur de taille et point non négligeable c'est un produit québécois. Chaque portion d'une demi-tasse contient entre 110 et 135 calories comparativement à plus de 250 pour le compétiteur.

Les petits pots se détaillent à 6.49$ (en tout cas chez Adonis), sensiblement le même prix que les autres crème glacée haut de gamme. Car ça l'est un produit haut de gamme.

Pour savoir si leurs produits sont disponibles près de chez vous, je vous encourage à "aimer" et consulter leur page d'entreprise sur le site facebook. Vous ne le regetterez pas.





dimanche 22 avril 2012

Burger de canard

Celle-là c'est la recette de Gwyneth Paltrow que j'avais le plus hâte de cuisiner. J'adore le canard et j'adore les burgers.

Burgers au canard, romarin et ketchup à la prune

-450 g de magrets de canard haché (environ 2 magrets) à température ambiante
-1/2 cuillère à thé de sel
-1/4 cuillère à thé de poivre
-1 cuillère à soupe de romarin frais haché finement
-4 pains à hamburger à la farine complète (peut-être pas nécessaire mais soyez tout de même original)
-1/4 tasse de ketchup 
-1/4 tasse de confiture de prunes

Préchauffez le BBQ à température moyenne-élevée.
Mélangez le canard, le sel, le poivre et le romarin.
Façonnez 4 boulettes.
Faites les cuire 5-6 minutes de chaque côté.
Pendant ce temps coupez les pains en deux et faites les rôtir.
Mélanger le ketchup et la confiture.
Tartinez les pains de ketchup à la prune et assemblez le burger.





Mon verdict:
Pour avoir du canard haché j'ai acheté des magrets et j'ai enlevé le gras. J'ai ensuite coupé la viande en cube et les ai déposés dans le robot culinaire. Résultat: une belle viande hachée maison.

Au final très "de base" comme burger. Il n'y a aucun crounch dans le sandwich directement, seulement la boulette et la sauce. Me semble qu'une petite feuille de laitue romaine bien craquante aurait agrémenté le tout. Comme j'ai dit que je ne modifiais pas les recettes et bien je l'ai mangé comme ça. Je crois également que le viande de canard (que j'adore) pourrait aisément être remplacée par une autre car son goût n'était pas marqué. Une viande beaucoup plus accessible pour le porte-feuille comme l'agneau ou la viande chevaline pourraient s'avérer des options intéressantes. Même le boeuf ferait l'affaire! Le canard (acheté à 31.00$ le kilo) dont j'ai enlevé le tiers du poids en gras devient vite assez dispendieux et n'est pas employé au meilleur de lui-même. Autre chose: la portion de 450 g de viande faisait 4 petites boulettes. Trop petites à mon goût alors j'en ai façonné seulement 3 (augmentation du ratio $/portion).  Ceci étant dit, je retiens l'idée de mettre du romarin dans mes futures boulettes car c'est une herbe très parfumée que je n'utilise pas assez souvent à défaut de savoir quoi faire avec.

J'ai également ajouté sur ma planche une autre recette (en prime) pigée dans le Carnet de recettes. C'est une petite salade d'endives avec vinaigrette à la moutarde à l'ancienne. Facile comme tout il s'agit de mélanger 3 c. à soupe de moutarde à l'ancienne, 3 d'huile d'olive, 2 d'huile végétale et 1 de vinaigre de vin blanc. Mélanger avec une pincée de sucre et du poivre et hop. Le résultat est lui aussi correct.

jeudi 19 avril 2012

Le restaurant Canard Goulu


Un week-end à Québec m'a amené à essayer le brunch du Canard Goulu. Ce restaurant est le prolongement de la ferme du même nom située à St-Apollinaire en banlieue de Québec. On y élève environ une trentaine de millier de canards de Barbarie par année. On peut faire ses achats à la boutique sur place et l'été une mini-ferme fera le bonheur des enfants. Le  restaurant/boutique est ouvert à l'année. Le Canard goulu est certifié Table aux saveurs du terroir par l'Association de l'agrotourisme et du tourisme gourmand du Québec. En cuisine, le chef s'amuse à associer sa matière première aux produits de la saison (exemple: le mois de mai est consacré au homard).

Depuis à peine quelques semaines, le restaurant de la rue Maguire offre des brunchs. Jumelé au festival du fois gras qui s'y déroule durant tout le mois d'avril ça laissait présager que ce serait excellent. Et ça l'était. Aucun des quatre convives n'a choisi la table d'hôte, nous avons plutôt penché pour les plats à la carte qui se détaillent à un raisonnable 15 dollars chacun.

Pour débuter, servie dans une cuillère asiatique, petite mise en bouche de crème brûlée au foie gras offert par la maison. On aurait dit un pudding avec un léger goût de viande caché sous une croûte craquante et bien sucrée. Très réussi.

À trois contre un les amis et le chum ont choisi la brouillade d'oeufs à la truffe, effiloché de canard confit et poireaux frits, croûtons de baguette aux brisures de canard fumé et basilic. Bien caché sous une montagne de roquette. Et les trois ont été unanimes: c'était très bon!





Pour ma part, la tartiflette me faisait drôlement de l'oeil. Franc succès. De petits quartiers de pommes de terre bien grillées, oignons perlés caramélisés, jambon de canard maison et tomme des Joyeux fromagers.




Pour terminer, nous nous sommes sucré le bec avec un cannelé bordelais parfaitement bien exécuté. L'extérieur était croustillant, caramélisé presque croquant et l'intérieur moelleux, fondant, sublime. Vraiment chapeau.




Si le coeur vous en dit et que voulez tenter l'expérience du brunch, voici le numéro de téléphone 418.687.5116, réservations recommandées si ce  n'est obligatoires. Je sais qu'il offre également des menus du midi les jours de semaine. Au pire faites au moins un saut à la boutique lors de votre prochain déplacement dans la vieille capitale.

www.canardgoulu.com
Le restaurant
1281, avenue Maguire
Québec
418.687.5116

La ferme
524, Bois Joly ouest
Saint-Apollinaire
418.881.2729

dimanche 15 avril 2012

Croques thon et gruyère

Je continue sur ma lancée "Gwyneth" avec une recette simple de Croques thon et gruyère
Énonciation des ingrédients:

-340 g de thon à l'huile d'olive (je vous en reparle plus bas)
-90 ml de mayonnaise (c'est à peine plus qu'1/3 de tasse ça aussi je vous en reparle plus bas)
-1 cuillère à thé de moutarde de Dijon
-1 grosse pincée de graines de céleri
-Poivre du moulin au goût
-8 tranches de pain de campagne
-60 g (environ 2/3 tasse) de gruyère râpé
-2 cuillères à soupe de beurre

Mélanger le thon et les 2/3 de la mayo, la moutarde, les graines de céleri et le poivron dans un petit bol.
Tartinez 4 tranches de pain avec le reste de mayonnaise.
Répartissez le mélange de thon sur ces 4 tranches et parsemez de gruyère.
Fermez les sandwichs.
Fondre le beurre dans une grande poêle antiadhésive et faites revenir les sandwich environ 1 minute ou jusqu'à ce que le pain soit doré. (Faire cuire en deux fois si vous manquez de place)
Retournez les sandwichs et déposez un couvercle sur la poêle, cuire environ 1 minutes.
Coupez les croques en deux puis servez.

Mon verdict:
Plusieurs choses ici. Selon moi le thon à l'huile n'est pas nécessaire. J'opterais pour du beau thon blanc entier dans l'eau la prochaine fois et même le thon pâle émietté ferait très bien l'affaire et rendrait le sandwich encore moins gras. Deuxièmement, Gwyneth utilise les millilitres et non les tasses dans son livre ce qui m'embête un peu car je dois consulter mon tableau de conversion pour savoir que 90 ml sont en fait 3/8 de tasse... Euh non, je comprends que dans un livre tout doit être pesé et mesuré mais je ne crois pas que faire un sandwich est une science exacte et 1/3 de tasse de mayo aurait suffit amplement. De plus, elle utilise les grammes. J'ai réglé mon problème de grammes l'an dernier lorsque j'ai acheté une balance Starfrit à 10$ chez Canadian Tire et depuis je ne m'en porte que mieux. Je vous fait quand même la conversion en tasses car je sais que ce n'est pas tout le monde qui en possède une.

Les graines de céleri peuvent être remplacer par des graines de cumin ou de carvi, bref ce que vous avez sous la main et ce que vous aimez sous la dent!

Au final, cette recette qui ressemble à s'y méprendre avec un classique "grilled cheese" était très bonne. Autant au lunch qu'au souper avec une bonne salade. Le pain de campagne est devenu vraiment croustillant (j'ai allongé un peu le temps de cuisson recommandé).

Jusqu'à présent nous ne sommes pas dans la complexité côté culinaire mais c'est tout de même agréable à faire.


samedi 14 avril 2012

Rendez vous au Quai no. 4


Je dis souvent que les soupers improvisés sont meilleurs que les autres parce qu'on a pas le temps de se créer d'attente durant la ou les semaines après avoir fait une réservation dans un resto. Encore une belle preuve de ce que j'avance a été mon souper au Quai no. 4  qui se définit elle-même comme étant une brasserie montréalaise.

Vendredi saint alors que mon chum et moi étions en train de faire nos courses en vue d'un souper bien pénards à la maison, je reçois un appel. -Qu'est-ce qu'on fait? me demande les amis Sonia et Olivier. Mon chum répond que n'importe quoi lui convient en autant que ça implique un pot masson (?)  à la Distillerie. On se donne donc rendez-vous à la D3, sur Masson.  En fouinant un peu pour trouver où casser la croûte dans les alentours le Quai no. 4 situé à exactement 42 pas de là m'apparaissait comme idéal.

Nous avons été chanceux d'avoir une place à la dernière minute. La très gentille serveuse nous a dit qu'elle n'avait jamais connu un vendredi aussi tranquille possiblement à cause du long week-end de Pâques. Selon ses dires habituellement certains sont debouts faute de place. Ce qui n'était pas le cas la semaine dernière mais toutes les places assises étaient occupées. Un DJ se charge de l'ambiance déjà excellente au départ. Dieu merci, ce n'est pas de la musique tonitruante qu'il nous lance aux oreilles mais on se promène quelque part entre le lounge et le bistro à un niveau sonore acceptable. Très intéressant!

Le menu est court (beaucoup plus que la carte "alcool" mais après tout nous sommes dans une brasserie non?) mais bien fait. J'aime 100 fois mieux avoir moins de choix mais que tout soit réussi que d'avoir pleins de choix moyens. Nous avons partagé les 4 plats. Et je voulais également vous parler de la philosophie de l'entreprise qui consiste en ceci: s'approvisionner le plus souvent possible auprès de producteurs québécois. On aime! L'accent est mis sur les cidres d'ici (entre autre) et la liste de leur fournisseurs québécois est disponible directement sur le menu.

Premier plat:  le sandwich de porc effiloché avec cheddar et rémoulade de légumes. L'accompagnement choisi pour ce plat: les frites. Non pas DES frites LES frites. Excellentes. Grosses, avec la pelure, ultra croustillantes et chaudes. Le bonheur. Le sandwich lui aussi mérite des éloges.

Deuxième plat: on le présente comme un gravlax de saumon bio alors je m'attendais à quelque chose qui ressemble à des tranches de saumon mi-cuit ou semi-cru (tout dépend de votre point de vue!). Or j'ai reçu un filet de saumon cuit complètement, j'ai même demandé au serveur si j'avais bien reçu la bonne assiette et on m'a confirmé que oui. J'ai relu le menu à l'instant et il est mentionné "cuit à l'unilatéral" mais si je me fie au Larousse, celui-ci définit un gravlax comme étant un saumon cru mariné avec de l'aneth du sel et du poivre. Ceci étant dit le saumon était très bon. Servi avec un beurre blanc, des asperges et du fenouil. Pour cette assiette une purée de pomme de terre était présente en guise d'accompagnement. Une excellente purée (évidemment au resto on ne lésine pas sur le beurre et la crème).

Troisième plat: une soupe à l'oignon. Banal? Non que non! c'est propablement la meilleure de ma vie. Les quatres étions d'accord pour dire que cette soupe à elle seule mérite de retourner une seconde fois au Quai no. 4. Tellement consistante qu'elle se mangeait à la fourchette (sans blague!). Quasiment comme si le chef avait laissé réduire le bouillon complétement à sec. Succulent avec de gros lardon de bacon et gratiné au fromage Louis d'Or. Une dose de réconfort en bol.

Dernier plat (et non le moindre):  les baby back ribs sauce BBQ, chipotle, ranch et maïs soufflé (je n'ai pas compris ce que le maïs apportait de plus au plat), qui étaient sublimes. La viande se détachait évidemment de l'os, les côtes étaient très goûteuses mais ne baignaient pas dans de la sauce comme à certains endroits. Très moelleuses, elles ne nous ont pas laissé sur notre faim. La portion était plus que généreuse. Vraiment un plat gagnant.

Le service était très honnête et amical, sans chichi.

Pratiquement des points forts sur toute la ligne. Je dois dire que je suis ressortie de là enchantée, emballée et sous le charme. Je vais retenter ma chance une autre fois.

Note: Malheureusement il n'y a pas de photos car comme chez Giorgio après 20 h ils ont tamisé les lumières et je n'aimais pas le résultat. J'ai préféré ne pas en mettre plutôt que de publier des photos qui ne rendent pas justice aux plats si exceptionnels. Prochaine fois peut-être.

Si l'envie vous prend de vous y rendre c'est ici:
2800 rue Masson, Montréal
514.507.0517
www.quaino4.ca

vendredi 6 avril 2012

2 pour 1 sur du Gwyneth

Deux pour un aujourd'hui alors que j'ai cuisiné deux recettes différentes, un plat principal et un accompagnement. J'ai d'abord choisi le saumon grillé et sauce terriyaki maison. Voyons voir ce que ça prend pour 4:

-1/4 tasse de sauce soya
-2 cuillères à soupe de mirin
-3 cuillères à soupe de miel
-1/3 tasse d'eau
-1 cuillère à thé de gingembre frais finement râpé
-2 branches de coriandre fraîche
-4 filets de saumon d'environ 170 gr sans la peau
-1 cuillère à soupe de ciboulette fraîche ciselée pour le service

Mélanger les 6 premiers ingrédients dans une petite casserole et amener à ébullition. Baisser le feu et mijoter 2 minutes.

Faire mariner le poisson dans cette sauce au moins une heure sinon toute la nuit.

Préchauffez le gril du four. Placer le saumon sur une plaque et faites griller jusqu'à ce que le poisson soit cuit à votre convenance (environ 7-8 minutes).

Pendant la cuisson, filtrer la sauce restante au-dessus d'une casserole propre et portez à ébullition, laissez réduire.

Arroser le saumon cuit de la sauce réduite et garnir de ciboulette.

Mon verdict: 
Moi qui croyais avoir toutes les misères du monde à trouver du mirin à l'épicerie je suis tombée directement dessus en allant chercher un panier! Il se trouvait dans la section où il font les sushis de mon supermarché. 

Déjà en faisant la marinade l'odeur était super agréable et j'avais hâte au lendemain pour pouvoir goûter le tout. J'ai suivi les indications pour la cuisson à la lettre. Sept minutes top chrono et je pouvais dresser l'assiette. Pourquoi ne pas le faire sur le BBQ durant la belle saison? (si vous le faites je conseille de garder la peau du poisson et de ne faire cuire que de ce côté).  Heureusement le goût était au rendez-vous. La réduction de marinade m'a laissé songeuse car quelque chose a coagulé dedans à la cuisson... Un peu comme lorsque qu'il s'écoule un semi-solide du saumon quand il est trop cuit vous voyez de quoi je parle? J'ai récupéré les deux pavés restants pour mettre sur une salade le lendemain midi. 

Pour l'accompagnement c'est le choix de mon chum. 
Panzanella aux poivrons grillés, tomates et basilic:

-170 g de pain de campagne rassis en dés (environ 3 tasses)
-1 poivron jaune grillé en dés
-1 poivron rouge grillé en dés
-220 g (environ 1 barquette) de tomates cerises coupées en quartiers
-2 cuillères à soupe de vinaigre de vin rouge
-1/3 tasse d'huile d'olive 
-Sel, Poivre
-4 anchois à l'huile d'olive hachés finement
-1 grosse poignée de basilic frais grossièrement déchiré

Mélangez le pain, les poivrons et les tomates dans un grand saladier.
Fouettez le vinaigre, l'huile d'olive, le sel, le poivre et les anchois puis arrosez-en la salade.
Ajoutez le basilic et mélangez le tout avec vos mains.
Laissez reposer au moins 15 minutes avant de servir.

Note: pour faire griller des poivrons c'est super facile et beaucoup moins cher que de les acheter en pots à l'épicerie. Si vous avez un BBQ vous déposez les poivrons entiers lavés directement sur la grille et vous les retournez jusqu'à ce que la peau soit complètement noircie. Ensuite, déposez les dans un plat et fermez hermétiquement. Laissez reposer une bonne quinzaine de minutes. La peau s'enlèvera comme par magie et vos poivrons seront prêts à être utilisé. Vous pouvez faire exactement la même chose avec la salamandre du four.

Mon verdict:
Je ne suis pas trop du type "pain mouillé" mais je dois avouer que cette recette-là goûtait l'été. Les poivrons, les tomates et le basilic ensemble forment un heureux mélange. Le pain qui avait absorbé une bonne partie de la vinaigrette n'était ni complètement mou ni complètement dur. À répéter en saison, lorsque les légumes débordent des étals de marché. Le mix des deux recettes était très convenable.





Panzanella

Saumon terriyaki


dimanche 1 avril 2012

Escalopes de poulet à la Gwyneth


Voilà, nous y sommes. Comme je vous le disais le mois passé, je commence mon défi aujourd'hui.

Recette no 1, il s'agit d'escalopes de poulet à la milanaise. Gwyneth Paltrow propose dans son livre Mon carnet de recettes quatre variantes pour accompagner sa recette de base et j'ai choisi celle avec tomates cerises confites et roquette. Je vous donne les ingrédients et je vous reparle ensuite.

Recette de base pour 4 personnes:
-4 filets de poulet (elle mentionne bio élevé en plein air mais bon...)
-1 tasse de lait
-140 g (environ 2 tasses) de panko (chapelure japonaise en vente dans la section produits asiatiques) 
-1 cuillère à thé de sel et poivre que vous ajoutez au panko
-huile d'olive en quantité suffisante pour la cuisson

À l'aide d'un maillet ou d'un rouleau à pâte aplatir les filets déposés entre deux morceaux de papier à cuisson (parchemin ou ciré) jusqu'à ce qu'ils soient très fins (environ 4 mm).

Verser le lait dans un bol et y plonger le poulet.

Ensuite passez les escalopes dans la chapelure et secouez pour en enlever l'excédent.

Utiliser une poêle antiadhésive assez grande pour contenir deux escalopes sans qu'elles ne se chevauchent. Faites cuire environ 4 minutes du premier côté jusqu'à ce qu'elles soient dorées et croustillantes. Retournez et poursuivre la cuisson 2-3 minutes. Répétez avec les deux derniers morceaux de poulet.

Accompagnement de Tomates cerises confites et roquette:
-1 barquette de tomates cerises
-2 cuillères à soupe d'huile d'olive
-sel
-2 grosses poignées de roquette
-1 cuillère à soupe de vinaigre balsamique de bonne qualité

Dans un plat allant au four, déposer les tomates, arroser les d'une cuillère à soupe d'huile d'olive et d'un peu de sel.

Faites les rôtir au four à plus ou moins 350 degrés pendant 45 minutes et les remuant de temps en temps. La peau devrait éclater et les tomates devraient perdre un peu de leur eau de végétation.

Dans un bol, mélanger la roquette, le reste de l'huile, du sel et le vinaigre balsamique. Un fois les tomates bien confites, les ajouter à ce mélange.

Déposer l'accompagnement directement sur le poulet. Servir aussitôt.







Mon verdict:
Bonne petite recette de semaine. Gwyneth parle d'une de ses amies qui a fait ce plat pour recevoir et ça je n'en suis pas convaincue. Le poulet était bien assaisonné et très croustillant mais il ne peut pas attendre car le panko se ramollit vite. C'est donc, cuire et servir aussitôt sinon vous serez déçu.  J'aurais pris plus d'accompagnement et le temps de cuisson n'a pas été aussi long que mentionné. En gros, c'est un bon dépanneur car ce sont souvent des ingrédients qui se retrouvent déjà au frigo. On pourrait facilement remplacer la viande par des tranches de tofu pour agrémenter vos lundis sans viande.

Dans le livre, elle propose 3 autres accompagnement dont endives sautées et gorgonzola, salade d'herbes fraîches et canneberges séchées et salade de tomates et avocat.


Note: il y a deux semaines le New York Times a créé toute une commotion sur le web en déclarant que certains personnalités du monde culinaire avaient recours à ce qu'on appelle en anglais des "ghostwriters" (littéralement des écrivains fantômes), dont Gwyneth Paltrow. Ces gens seraient engagés pour écrire le livre et les recettes à la place de l'écrivain "officiel". En page 3 de son livre, Gwyneth parle de sa proche collaboratrice Julia Turshen (la ghostwriter en question) et elle lui rend hommage en disant que sans elle ce projet n'aurait pas pu être possible, bla bla bla.

Sûrement que, en fait non, j'espère sincèrement que vous ne croyez pas que Ricardo invente toutes les recettes qu'il nous présente à la télé depuis dix ans. Bien sûr que non. Il s'entoure d'une équipe. C'est normal. Il s'agit juste de savoir où s'arrête "l'aide" et où commence la tricherie... Même chose pour Gwyneth et les autres.

Je ne la défends pas. Entre vous et moi quand on achète un livre de recette c'est pour les recettes qu'il y a dedans et non pour la photo en quatrième de couverture. J'avais choisi ce premier livre pour commencer mon année bien avant que la nouvelle sorte et j'avais envie de cuisiner les recettes que je vais vous présenter. On verra à la fin du mois si ça a valu le coup.

Sur ce, bonne épicerie, euh non je me trompe, bon appétit!
:-)