vendredi 27 juillet 2012

Dernière recette de Giada et mon verdict du mois!


 La recette du mois de juillet choisie par mon chum est une pâte. Parce qu'entre vous et moi un livre de cuisine italienne sans recette de pâtes c'est comme une journée sans soleil non? (My God, je feel poétique aujourd'hui!)

Fettuccinis, poulet grillé et rapini:
-Sel
-1 lb rapini, paré et les tiges coupées en morceaux
-250 g de fettuccinis frais
-1 1/2 tasse bouillon poulet
-1/4 tasse jus de citron frais (environ 2)
-3 tasses poulet cuit, désossé et coupé morceaux
-3/4 tasse parmesan râpé
-1/2 tasse pignons rôtis
-2 c. à soupe persil italien frais haché
-2 c. à soupe d'huile d'olive
-1 c. à soupe zeste de citron
-Poivre noir fraîchement moulu

Dans une grande marmite, amener de l'eau salée à ébullition. Y mettre le rapini et faire cuire 2 minutes jusqu'à ce qu'il soit croquant et croustillant.

À l'aide d'une cuillère trouée, retirer le légume de l'eau et déposer dans un grand bol.

Ajouter les fettuccinis dans la même eau et cuire environ 2 minutes ou jusqu'à tendreté. Égoutter en prenent soin de conserver 1/2 tasse du liquide de cuisson.

Entre-temps dans une poêle amener à ébullition le bouillon de poulet et le jus de citron. Bouillir environ 5 minutes jusqu'à ce que le liquide soit réduit de moitié.

Incorporer le poulet et laisser mijoter environ 2 minutes.

Ajouter à ce mélange les pâtes, le rapini, le parmesan, les noix de pin, le persil, l'huile et le zeste de citron. Mélanger le tout pour bien enduire les ingrédients.

Ajouter un peu d'eau de cuisson réservée si nécessaire.

Saler, poivrer. Servir.



Mon verdict: Malheureusement pas la meilleure recette du mois de juillet. C'était bon sans plus. Je ne suis pas fan des pâtes fraîches mais c'est quand même celles-là que j'ai utilisées car c'était ce que voulait les ingrédients. Cette recette me le confirme encore une fois. La quantité de pâtes a l'air petite mais c'est tout de même correct étant donné qu'il y a beaucoup de viande. Le goût était bon, très citronné mais il manquait un petit quelque chose. Quoi? aucune idée! Évidemment comme c'est souvent le cas, les noix font TOUTE la différence. Alors ne vous privez pas d'en utiliser.

Mon verdict du mois: J'aime beaucoup cette femme. Je pense que c'est ma deuxième italienne préférée (l'autre a pour prénom Josée!). Ses recettes même si elles sont simples débordent de fraîcheur et de saveur. C'est la clé de la cuisine de l'Italie non? Citron, tomate, basilic, mozzarella, avec ça on peut faire des milles et des milles. Je vais de ce pas acheter son dernier livre. Et pourquoi je n'irais pas visiter son pays de naissance en plus? hum... À suivre.


Source: Giada de Laurentiis

dimanche 22 juillet 2012

Salade orzo aux pois chiches

Encore une recette qui est parfaite l'été. L'orzo aux pois chiches, à l'oignon rouge, au basilic et à la menthe a tout pour plaire lors de vos repas sur la terrasse. On doit la préparer un peu à l'avance et la salade se sert à la température ambiante. À déguster lentement, un verre de rosé à la main.

-4 tasses de bouillon de poulet ou d'eau
-1 1/2 tasse d'orzo
-1 boîte de pois chiches égouttés et rincés
-1 1/2 tasses de tomates cerises coupées en deux
-3/4 tasse d'oignon rouge haché finement
-1/2 tasse basilic frais haché
-1/4 tasse de menthe fraîche hachée
-Sel, poivre fraîchement moulu

Vinaigrette au vin rouge:
-1/4 tasse vinaigre de vin rouge
-1/8 tasse jus de citron fraîchement pressé
-1 c. à thé miel
-1 c. à thé sel
-1/2 tasse d'huile d'olive
-Poivre au goût

Dans un premier temps, mélanger tous les ingrédients de la vinaigrette dans un petit bol. Réserver.

Amener l'eau ou le bouillon de poulet à ébullition. Y ajouter l'orzo. Cuire jusqu'à ce qu'il soit al dente.

Égoutter et déposer dans un plat de service. Laisser refroidir complètement en remuant de temps en temps.

Ajouter le reste des ingrédients à l'orzo maintenant refroidi.

Saler et poivrer au goût.

Servir à température ambiante.



Mon verdict: Pour être bien honnête, la salade n'a pas fait fureur auprès des deux enfants qui l'ont goûté, mais les adultes eux en ont redemandé. Bien protéinée grâce aux pois chiches et bien fraîche grâce aux fines herbes j'ai trouvé que le plat était assez polyvalent. Vous pouvez y ajouter des légumes crus en dés, vous pouvez enlever les pois chiches et ajouter des crevettes ou du poulet si vous n'aimez pas trop les légumineuses. Les déclinaisons sont à l'infini. Un bon repas de semaine, ou en accompagnement d'un BBQ la fin de semaine. Alouette! 

Vous comprenez que j'ai aimé?

Source: Giada de Laurentiis

mardi 17 juillet 2012

Risotto blanc, vin rouge et pois verts


Un risotto fait avec du vin rouge? Vraiment? Ça pique ma curiosité tout de go.

Recette de risotto au vin rouge et aux pois de Giada (4 portions d'accompagnement)

-3 1/2 tasses bouillon de poulet
-3 c. à soupe beurre non salé
-1 tasse oignon haché finement
-2 gousses d'ail émincées
-1 tasse riz arborio
-1/2 tasse vin rouge
-1/3 tasse pois congelés, dégelés
-1/4 tasse persil italien frais, haché
-1/2 tasse parmesan râpé
-Sel, poivre du moulin au goût

Amener le bouillon de poulet à ébullition, ensuite maintenir chaud.

Dans un poêlon de bonne grandeur et à fond épais, faire fondre le beurre. À feu moyen faire revenir les oignons jusqu'à ce qu'ils soient translucides (environ 8 minutes). Ajouter l'ail et faire revenir environ 30 secondes jusqu'à ce qu'il libère son parfum. Ajouter le vin rouge et brasser jusqu'à ce qu'il soit complètement absorbé.

À cette étape-ci, ajouter le bouillon de poulet, louche par louche en attendant bien entre chacune que le liquide soit quasiment tout évaporé. Au final, la texture sera crémeuse.

Lorsque vous n'avez plus de bouillon, ajouter les pois, le persil et le fromage parmesan. Bien mélanger. Saler et poivrer au goût.

Au service, vous pouvez ajouter encore un peu de fromage ou un filet d'huile d'olive de bonne qualité.



Mon verdict (et ceux de mes invités): C'est très, très bon. -Mais encore? leur dis-je. On sent le goût du vin mais c'est subtil. Les petits pois apportent un beau croquant et une fraîcheur à cet accompagnement. Le risotto a mauvaise réputation car les gens disent que c'est difficile à faire. Je répondrai que c'est faux, il suffit de le surveiller (et non de le brasser constamment).

L'adage veut que meilleur est le bouillon, meilleure sera la soupe. J'ai donc transféré le même principe à mon risotto et j'ai utilisé du bouillon de canard maison au lieu du bouillon de poulet. Il s'est trouvé bonifié. Si vous désirez le servir en plat principal, j'ajouterais une protéine de la mer (pétoncles, crevettes ou autre).

Source: Giada De Laurentiis

dimanche 15 juillet 2012

Le terminal mais aussi le terminus


Apprenant que le chef Laurent Godbout ouvrait un autre restaurant dans les Cantons de l'Est,  je me suis empressée de proposer à mes collègues d'aller l'essayer sur l'heure du midi. Situé dans l'aérogare du minuscule aéroport de Bromont, l'endroit s'appelle Le Terminal. Très chic, très classe, on pourrait facilement se croire sur St-Denis ou sur Mont-Royal lorsqu'on regarde la déco intérieure. Bois massif, ampoules nues suspendues, jusqu'à de petits murs de séparation qui rappelle le fuselage d'un avion. Ça s'annonce bien! Et c'est tant mieux pour moi car ma dernière et seule autre expérience d'un resto de ce cuisinier avait été plutôt décevante alors mes attentes étaient en haute altitude (jeux de mots aérien ici!).

Le menu du midi comprend une soupe ou une salade, le plat principal parmi 5 choix ainsi que le café. Les prix oscillent entre 15 et 18$. Mon choix: la soupe minestrone dont les légumes étaient agréablement croquants contrairement au classique italien où tout est souvent "smouchy". Par contre, quelqu'un dans la cuisine avait échappé la salière dedans et j'ai été obligée de me rabattre inlassablement sur le pichet d'eau disponible. Une chance que la portion était petite car c'était vraiment trop salé. Pour la salade, je ne dirais qu'un mot et il s'agit de bof, tirez-en vos propres conclusions.



Mon plat principal était selon moi le plus intéressant et le plus créatif de tous. Un wrap de laitue et de poulet asiatique servi des nouilles, quelques carottes râpées, des champignons shitakés très vinaigrés, concombre, gingembre mariné et une sauce de coriandre. À rouler soi-même ou à manger à la fourchette si vous ne voulez pas vous salir les doigts. La poitrine de poulet grillée aurait gagné à être chaude. Je n'ai pas été déçue de mon repas, impressionnée non plus.



Pour mes collègues, certains se sont tournés vers le poulet frit au babeurre servi avec des frites et une sauce (ce n'est pas la saison des légumes au Québec présentement?), d'autres la queue de castor Napoli (lire pizza tomate-mozzarella-basilic) ou encore le spaghetti sauce bolognaise au veau haché et au vin rouge.





Un constat unanime pour tous, les portions sont minuscules pour le prix exigé. Un spaghetti restera toujours bien juste un spagat quand bien même on ajouterait une tasse de vin rouge dans sa sauce. Bref, encore une fois l'enchantement tant attendu n'était pas au rendez-vous. C'est pour cette raison que pour le chef Godbout c'est peut-être le Terminal mais pour moi c'est le terminus. Il y a tant de nouveaux restos à découvrir que la prochaine fois que je verrai son nom en tête d'affiche je prendrai mon envol vers d'autres cieux!!! (autre blague aérienne...)

Le terminal
101 rue du Ciel (ça ne s'invente pas!)
Bromont
450.919.1599

vendredi 13 juillet 2012

Recette no. 3

Aujourd'hui une autre belle recette d'été tirée du livre de Giada de Laurentiis. Portobellos grillés, tomates et mozzarella fraîche.

-4 gros champignons Portobello, équeutés
-Huile d'olive

-Sel et poivre fraîchement moulu
-3 c. à soupe d'huile d'olive
-1/2 c. à thé ail émincé
-2 tomates mûres en petits cubes
-225 g (1 boule) mozzarella fraîche coupée en dés
-1/4 tasse de basilic frais haché

Huiler, saler, poivrer les portobellos des deux côtés. Faire griller les champignons sur le BBQ ou dans une poêle striée de chaque côté jusqu'à ce qu'ils soient cuits.

Entre-temps, dans un bol mélanger l'huile d'olive et l'ail. Ajouter les tomates, le fromage et le basilic. Bien mélanger. Saler, poivrer.

Déposer un champignon grillé, lamelles vers le haut dans chacune des assiettes et répartir la salade de tomates dessus.

Servir.



Mon verdict: Comme je le mentionnais en introduction, c'est une belle recette. Végé, elle peut donc convenir si vous adhérez aux lundis sans viande. Le champignon portobello a une texture de "steak" (steak entre guillemets bien sûr). Très fraîche la salsa de tomates est tout à fait délicieuse, je n'hésiterais pas à l'utiliser ailleurs dans des pâtes, sur du pain, etc. C'est un peu comme une salade caprese tout-en-un qui tient sur un champignon. À l'assiette, j'ai ajouté un demi-avocat et quelques feuilles de laitue pour un repas complet mais pas trop lourd. J'accorde un 8.5 sur 10 à Giada pour cette idée. :-)

mardi 10 juillet 2012

Granby pour une soirée. Ou deux!


Saviez-vous qu'à Granby il n'y pas qu'un zoo? Non? Vous ne saviez pas? Laissez moi vous raconter l'excellente soirée que j'ai passée la semaine dernière.

D'abord, avant le souper j'ai pris l'apéro avec mon chum sur la terrasse de la micro-brasserie Le Grimoire en plein coeur du centre-ville. Un peu comme dans le nouvo St-Roch de Québec  et dans Hochelaga Maisonneuve à Montréal la faune ici est disons spéciale pour être poli. Mais rassurez-vous elle n'enlève rien au goût de la bière. Pour les amateurs du genre la "Noire Soeur", une noire bien tassée, est vraiment bonne. Si vous habitez loin pas besoin de vous rendre sur la rue Principale pour y goûter, les bières du Grimoire sont vendues dans plusieurs épiceries et dépanneurs spécialisés.

Direction souper pour rejoindre nos amis Marie-Andrée et JS. Nous avions rendez-vous à l'Impérial, un nouveau resto de la ville. Resto dont je n'avais jamais entendu parler de ma vie malgré le fait qu'il soit ouvert depuis un an. Ne vous laissez pas distraire par l'extérieur de l'endroit car entre vous et moi c'est dans un petit centre commercial un peu glauque et délabré. Une fois à l'intérieur c'est tout autre chose. Un bel espace, bien aménagé, avec un cellier en verre, un long bar et la cuisine ouverte. Wow! Je ne m'attendais pas du tout à tomber là-dessus et je ne serais probablement jamais entrée en passant simplement devant.



Ne restait plus qu'à être aussi impressionnée par le contenu de mon assiette que l'environnement dans lequel j'allais la manger...

L'entrée que j'ai commandée se nommait Pomme de terre gaufrette, gravlax de saumon, crème St-Vincent. Menoum! J'en salive encore. La saumon était parfaitement fondant, pas trop salé, juste parfait! Accompagné d'un oeuf dont le jaune était encore coulant, d'oeufs de poisson, d'un carpaccio de concombre et de minusucles fleurs de ce même légume. Le tout était impeccable.



Les amis ont partagé des huîtres qu'ils ont dit être d'une fraîcheur irréprochable. Pour la suite, les quatre plats principaux ont été aussi convaincants que les entrées. Boeuf braisé en raclette, purée et persillade pour moi. Une montagne de boeuf tendre déposé sur une purée de pomme de terre crémeuse recouvert de fromage fondu. Mon accompagnateur lui a choisi la demi portion de côtes levées (et une chance car la portion était gigantesque) servies avec la classique salade de chou. J'avais un peu peur de manquer de verdure alors j'ai commandé un plat supplémentaire de légumes du jour. Superbe! Une cassolette de mini-légumes tellement frais qu'on pouvait manger les fanes des rabioles et des carottes.







Marie-Andrée a opté pour le poisson du jour, un flétan de la Gaspésie cuit à la perfection avec une chair floconneuse et goûteuse.  Le pavé était déposé sur un lit de légumes. La pièce de bavette qui a été servie à JS provenait surement d'un brontosaure tellement elle était grosse et dodue.  :-)





La seule qui a succombé à un dessert est Marie-Andrée (sous prétexte qu'elle n'avait pas pris d'entrée) mais elle a bien voulu partager avec nous quelques bouchées de sa Key Lime Pie toujours un succès incroyable.



Le responsable de cette réussite culinaire est le chef François Côté et si vous désirez goûter à sa cuisine dans un cadre encore plus enchanteur sachez qu'il est à l'honneur du 12 au 18 août au spa Balnéa de Bromont dans le cadre de l'évènement l'Été des chefs.

Après ce succulent repas nous nous mettons en branle vers le théâtre de l'Ancien-Presbytère situé à deux kilomètres de là pour voir la pièce Polaroid. Depuis quatre ans, je me rends été aprés été dans ce petit théâtre. Cette année est particulièrement réussie. Polaroid nous fait revivre la belle époque des années 60 en passant par la très rigolote Madame Avon, les nouveaux mariés (qui évidemment on retrouve le soir de leur nuit de noce), la mère de famille qui découvre un playboy sous le lit de son fils et le confessionnal où certains doivent chercher plus longtemps que d'autres les péchés qu'ils veulent confesser.

La formule que le théâtre a retenue cette année c'est une série de petits tableaux tous plus punchés les uns que les autres. On rit et on rit fort à plusieurs reprises au long de ce spectacle d'un bon deux heures. Les personnages sont très bien campés par les quatre comédiens et on y croit. C'est la pièce que j'ai préférée.  Je me suis vraiment bidonnée toute la soirée. Chapeau à l'équipe! Allez les voir jouer, il reste de la place.

J'espère vous avoir donné l'envie de vous rendre à Granby et pas seulement pour le zoo...

Vous voulez y aller? Voici les contatcs:

Micro Brasserie le Grimoire
223 Principale, Granby
450.372.7079
www.brasseriegrimoire.com

Restaurant l'Impérial
320 boulevard Leclerc local 28, Granby
450.994.1922
www.restaurantimperial.ca

Polaroid au Théâtre de l'Ancien Presbytère
170 rue St-Charles Sud, Granby
450.375.7767
www.ancienpresbytere.com

dimanche 8 juillet 2012

Filet mignon au balsamique

Filet mignon au sirop balsamique... Ai-je besoin d'en dire plus à part que c'est une des recettes de Giada?

Pour 6 portions mais vous pouvez aisément couper du tiers si vous êtes quatre:

-1 1/2 tasse de vinaigre balsamique
-3 c. à soupe de sucre
-6 filets mignons (d'environ 140 à 170 g)
-Sel, poivre fraîchement moulu
-Une bûchette de fromage de chèvre frais nature

Dans une petite casserole en fonte faire bouillir le vinaigre et le sucre (en remuant à l'occasion) environ 18 minutes ou jusqu'à ce que le liquide ait réduit pour donner environ 1/3 de tasse. La sauce doit devenir comme un sirop.

Chauffer le BBQ. Griller les steaks déjà assaisonner de sel et de poivre à la cuisson désirée pour chacun de vos convives et à la dernière minute de cuisson ajouter une ou deux tranches de fromage de chèvre.

Déposer dans une assiette et verser la sauce autour de la viande. Repoivrer.



Mon verdict: Je mange rarement mon steak mariné ou avec de la sauce mais je dois dire que cette façon d'apprêter la viande m'a énormément plu. Le balsamique devient quasiment comme un caramel (inutile ici d'utiliser un vinaigre qui vaut cher, la marque maison de votre supermarché fait amplement l'affaire). Et le chèvre légèrement fondu donne toute une autre dimension à ce filet mignon. 

Vous pouvez utiliser la coupe de votre choix mais sachez que le filet mignon ne revient pas très cher s'il est acheté entier. J'en ai trouvé récemment chez Maxi à 17$ le kilo (le filet m'a coûté environ 45$). Évidemment, il faut le trancher nous-même mais en 15 minutes vous aurez entre 12 et 15 steaks (selon l'épaisseur de votre choix). Je les congèle ensuite individuellement.

mardi 3 juillet 2012

Juiiiiiillllet, yé!

Pour le mois de juillet j'ai décidé d'utiliser le livre "Les dîners en famille de Giada" par Giada de Laurentiis communément appelée chez moi par mon chum et sa soeur Giada-la-grosse-face. ;-) Qu'à cela ne tienne moi je l'aime beaucoup et je la trouve rafraîchissante comme femme. J'en avais déjà fait l'éloge dans un billet précédent.




J'avais acheté ce livre en solde je ne me rappelle plus où exactement et n'avais jamais vraiment cuisiné de recettes. Lorsque je l'ai feuilleté pour faire mon choix de 5 recettes c'est plutôt 10 d'entre elles qui ont attiré mon attention. Pas certaine que je vais toutes les faire mais vous en aurez au moins un bon aperçu.

Commençons aujourd'hui par la tarte aux amandes et aux framboises qui donne un bon 6 à 8 portions (selon votre degré de gourmandise!):

-1 carré de pâte feuilletée du commerce décongelée
-Farine tout usage pour saupoudrer
-1 oeuf légèrement battu
-3/4 tasse de crème à fouetter 35%
-1/4 tasse de sucre à glacer
-2 c. à soupe d'amaretto
-1/4 tasses d'amandes en tranches grillées puis grossièrement émiettées
-2 paniers de 170 g de framboises fraîches
-Cacao non sucré pour saupoudrer

Préchauffer le four à 400 degrés.

Étendre la pâte feuilletée sur une surface légèrement farinée pour former un carré de 25 cm (10 pouces). Couper une lisière de 2 cm de chaque côté de la pâte et réserver.

Badigeonner les côtés de la feuilles avec l'oeuf et remettre les lisières par-dessus pour former une bordure. Couper les excédents dans les coin. Rebadigeonner les bordures avec l'oeuf. À l'aide d'une fourchette  percer le centre de la pâte feuilletée à plusieurs endroits. 

Cuire au four environ 20 minutes, jusqu'à ce qu'elle soit d'un beau doré. Laisser refroidir complètement. Vous devriez avoir quelque chose qui ressemble à ça:



Dans un bol, battre la crème, le sucre et l'amaretto jusqu'à l'obtention de pics fermes. Au moment de servir ajouter les noix.

À la cuillère, déposer le mélange de crème dans l'abaisse de pâte feuilletée puis les fruits frais.

Saupoudrer la tarte de poudre de cacao et servir.



Mon verdict: Très facile à faire, ce dessert qui se prépare à l'avance ne prend que quelques minutes à monter lors du service. Le bon petit goût d'amaretto est bien présent. J'ai récupérer l'idée de la crème, des noix et des fruits servis dans des coupes la semaine suivante car je ne voulais pas refaire la pâte. Un bon dépanneur lorsqu'un souper s'improvise et pour manger n'importe quel petits fruits de saison.

Je vous souhaite à tous un été des plus savoureux! :-)