samedi 25 août 2012

Steak sandwich et la moutarde américaine


Le choix de l'homme de la maison (qui a bien failli passer en dessous de la table ce mois-ci car je lui ai demandé au moins 4 fois de me sortir une recette!) s'est arrêté sur un sandwich au fromage et au boeuf. La recette est écrite en continu et non avec des points et des étapes à suivre, j'aime un peu moins ça mais Jamie Oliver semble adopter bien souvent cette façon de faire.

Pour une demie baguette:
-1 tranche de faux-filet (ou encore du filet mignon)
-1 oignon tranché (facultatif)
-Roquette
-Provolone râpé
-Moutarde américaine !!!

Envoyer la baguette au four à 350 degrés pour la réchauffer un peu environ 5 minutes. Ne pas la déssecher.

Pendant ce temps, aplatir la tranche de viande à l'aide de votre poing ou d'un rouleau à pâtisserie. Saler et poivrer généreusement. Faites griller la tranche d'un seul côté sur le grill ou dans une poêle jusqu'à la cuisson désirée. Lorsque cette cuisson est atteinte retourner le boeuf et parsemer de fromage.

Retirer et trancher. Déposer la viande dans la baguette avec quelques feuilles de roquette des oignons sautés si le coeur vous en dit sans oublier le jus de cuisson. Agrémenter le tout de moutarde américaine.

Attaquer aussitôt!



Mon verdict: J'ai trouvé très drôle la "moutarde américaine". Et dans le livre il dit: si possible... Vous aurez compris que c'est en fait de la moutarde à hot-dog également appelée moutarde baseball. J'en aurais mis un peu plus au fond du sandwich avant de déposer la viande. Le chum lui aurait voulu que le boeuf soit mariné dans de la sauce soya ou autre. C'est le sandwich steak-fromage dans son expression la plus pure. J'ai bien aimé, le chum aussi.

Mon verdict du mois: Comme je le mentionnais au début du mois je ne connaissais Jamie Oliver que de nom. L'expérience mensuelle que j'ai eue avec lui ne m'a pas convaincue de courir à la librairie pour me procurer l'intégral de sa bibliographie. Les recettes étaient toutes bonnes mais je dirais assez simples. La salade d'inspiration thaï est celle qui m'a le plus marquée. Il est très "british" dans sa façon de cuisiner. Évidemment, je ne peux pas lui demander de renier ses origines mais peut-être que cette cuisine me parle un peu moins. Je ne pense pas que c'est sa faute à lui. J'aurais beaucoup aimé essayer son poulet rôti au citron ainsi que son tikka masala (un poulet indien) mais la chaleur m'a découragée. 

En route vers mon sixième mois!

Source: Jamie Oliver, Version originale

mardi 21 août 2012

Salade thaï à la pastèque


Selon vous qu'est-ce qui fait qu'on peut qualifier une recette de thaï? S'il y a du gingembre? De la sauce soya? De la coriandre fraîche? Hein? En lisant la recette qui suit je me suis définitivement poser la question. Ce n'était certainement pas le feta, c'est grec. La roquette c'est pas italien ça? Quoi alors? On s'en reparle plus bas, pour l'instant voici ce dont vous aurez besoin pour vous concocter une salade de melon d'eau d'inspiration thaï (c'est mieux dit je pense ;-) )

Donne 4 grosses portions:

-1/4 de melon d'eau coupé en petits cubes
-2 poignées de feuilles de coriandre (hachées très grossièrement et garder les tiges)
-2 poignées de roquette
-2 poignées de feuilles de menthe
-1 petite botte de radis finement émincé
-3 poivrons rouge, jaune et vert finement émincés
-1 poignée d'arachides non salées ou de graines de tournesol
-115 g de feta (environ 1/2 tasse)

Vinaigrette:
-1 morceau de gingembre frais, pelé et râpé (gros comme le pouce environ)
-2 c. à soupe sauce soya
-6 c. à soupe d'huile d'olive
-1 c. à thé d'huile de sésame
-Le jus de 3-4 limes
-Sel, poivre

Commencer par faire griller vos noix dans une poêle ou dans le four. Surveillez-les! Une fois prêtes, écrasez les ou hachez les grossièrement.

Déposer dans un bol les ingrédients de la salade: melon d'eau, roquette, coriandre, menthe, radis et poivrons.

Dans un autre bol, mélanger tous les ingrédients de la vinaigrette. Assaisonner au goût. Ajouter au bol de salade (vous en aurez probablement trop, gardez la au réfrigérateur pour une utilisation ultérieure).

Touiller délicatement. Déposer dans des bol et parsemer de cacahuètes et de feta émietté.



Mon verdict: Très, très, très bon. Ultra rafraîchissant (j'ai mangé la salade un soir d'humidex...), le melon d'eau dans une salade c'est vraiment un ingrédient clé. En plus des herbes qui ajoutent à la fraîcheur je ne pouvais pas demander mieux.  Le croquant du radis viens aussi ajouter sa petite touche essentielle. L'huile de sésame donne toujours une saveur asiatique à n'importe quelle recette. Je crois qu'on peut donc dire que cette salade a une "twist" thaï mais de l à dire qu'elle l'est il y a un pas que je ne veux pas franchir.

Recette très intéressante, celle où je me suis le plus exclamée en la mangeant depuis le début du mois. Bon signe!

Source: Version Originale Jamie Oliver

jeudi 16 août 2012

Tortilla de boeuf au paprika


Pour la quatrième recette et puisque je soupais toute seule ce soir là, j'ai choisi un truc dans la section 5 minutes chrono et les ingrédients sont pour une personne. Ce que vous avez besoin pour créer votre propre tortilla de boeuf au paprika:

-1 pavé de faux-filet ou de filet mignon
-Huile d'olive
-1 c. à thé paprika
-Sel, poivre
-1 poignée de roquette
-2 tomates bien mûres grossièrement hachées (pas trop grosses on s'entend)
-Jus d'un citron (c'est trop)
-2 tortillas
-2 c. à soupe d'humous
-1 c. à soupe de crème fraîche (y'a comme un rappel ici!)

Faire chauffer votre gril ou votre poêle très fort.

Badigeonner la viande d'huile et bien enrober de paprika, sel et poivre.

Griller de chaque côté selon la cuisson désirée.

Pendant ce temps, mélanger la roquette, les tomates, quelques gouttes d'huile d'olive, le jus de citron et saler, poivrer.

Retirer le steak et l'émincer.

Utiliser la poêle (ou le gril) pour chauffer vos tortillas mais ne les laissez pas sécher.

Monter; tortilla, hummous, salade, viande et crème fraîche.



Mon verdict: D'abord c'est beaucoup trop le jus d'un citron. Si vous ne voulez pas vous retrouver avec une soupe je conseille le tiers environ. Pour les tomates, j'ai utilisé des tomates italiennes donc assez petites et ne contenant pas trop d'eau de végétation. Le sandwich était excellent. Le paprika donne un bon petit goût à la viande. C'était le doux pour moi mais ce pourrait être le piquant pour vous! Une bon dépanneur autant lunch à la maison et petit souper du mardi soir où vous avez un cours quelconque en soirée. Et ne vous privez pas d'en faire si vous n'avez pas de crème fraîche, elle n'est absolument pas indispensable. Belle réussite!

Source: Jamie Oliver, version originale

dimanche 12 août 2012

Soupe aux tomates


Déjà la troisième recette du mois d'août; ça passe vite. Certains diront que ce n'est pas la saison pour manger de la soupe, et bien moi je dirai qu'il n'y a pas de temps pour un bon combo soupe/sandwich ou soupe/salade, alors je vous offre une soupe aux tomates version Jamie.

-1 oignon finement haché
-1 gousse d'ail finement hachée
-1 carotte pelée et hachée grossièrement
-1 botte de basilic, les tiges hachées et les feuilles à part
-Huile d'olive
-6 c. à soupe de crème fraîche (encore elle!)
-1 c. à thé de vinaigre de vin rouge
-2 jaunes d'oeufs
-1 kilo de tomates très mûres (environ 8 moyennes)
-1.1 litre de bouillon de poulet ou de légumes
-Sel, poivre

Dans un grand chaudron faites bouillir de l'eau à gros bouillon. Faites un X sur le bas de vos tomates. Les plonger dans l'eau bouillante environ 30 secondes et les retirer. Peler-les, hacher-les et réserver. Jeter l'eau.

Dans le même chaudron, revenir l'oignon, l'ail, la carotte et les tiges de basilic dans un bon filet d'huile. Couvrer et faites suer la préparation durant un bon 20 minutes, en brassant souvent et en ne laissant pas colorer.

Ajouter les tomates et le bouillon. Couvrir et mijoter durant un autre 20 minutes.

Durant ce temps, mélanger la crème fraîche, les jaunes d'oeufs et le vinaigre. Réserver.

Une fois la soupe prête, passer au robot culinaire ou au bras mélangeur jusqu'à l'obtention d'une belle consistance lisse.

Rectifier l'assaisonnement et terminer en ajoutant le mélange de crème fraîche.  Verser dans des tasses ou des bols et parsemer de feuilles de basilic grossièrement déchirées.

**Attention de ne pas refaire bouillir la soupe ensuite car les jaunes coaguleraient et la texture ne serait pas belle.



Mon verdict: La recette est dans la section "Top ten" du livre. Je n'irais peut-être pas jusque là car côté soupe aux tomates celle de Ricardo est jusqu'à présent imabattable. Surtout que côté coût, la crème fraîche est pour nous un produit qu'on peut presque qualifier de "luxe" à 4.59$ le petit pot de 250 g. Mais bon j'en avais déjà pour la recette précédente, autant l'utiliser. C'était bon, mais elle ne se retrouvera pas dans mes classiques. J'ajouterais des croûtons ou des amandes effilées grillées, un petit quelque chose de croquant.

Source: Jamie Oliver Version originale

jeudi 9 août 2012

Sandwich saumon fumé


Toujours basé sur le livre Version originale de Jamie Oliver la recette que je vous propose aujourd'hui est une de ses recettes fétiches (c'est pas moi qui le dit c'est lui!). C'est THE sandwich au saumon fumé, à la crème fraîche et au citron. Je vous donne les ingrédients et on se reparle plus bas!

-Un bon pain de seigle
-Saumon fumé
-Beurre
-Crème fraîche
-Citron
-Sel, poivre

En premier lieu beurrer vos tranches de pains.

Mélanger une bonne grosse cuillère de crème fraîche avec le jus d'un demi citron, saler, poivrer.

Déposer ce mélange sur une des tranches, ajouter le saumon fumé et napper encore de crème fraîche citronnée. Saler, poivrer, zester un peu de citron si vous le désirez.

Refermer et déguster.



Mon verdict: Wow! Un vrai plaisir.

La crème fraîche est très souvent utilisée en Europe, beaucoup plus qu'ici en fait. La preuve c'est que mon pot était moisi alors que je l'avais acheté le jour même. Soyez sans crainte on me l'a échangé sans problème. La texture ressemble à une crème fouettée qui n'aurait pas tout à fait levée et le goût s'apparente à une crème sûre. Elle a l'air légère comme un nuage mais à 40% de matières grasses on doit l'utiliser avec parcimonie.

C'était divinement bon. Prochain brunch, laisser tomber le bagel/fromage à la crème/saumon fumé et lancer vous vers le bagel pavot-crème fraîche-saumon fumé. Pour ma part, j'ai même osé le lendemain matin, faire griller une tranche de pain de seigle et me suis fait une rôtie (sans beurre) avec la crème au citron et le restant de saumon fumé. On a déjà vu pire comme lundi matin...



mercredi 8 août 2012

Coup de coeur resto


Si je vous dit aujourd'hui que je veux vous parler de mon COUP DE COEUR resto de 2012 êtes-vous aussi enthousiastes que moi? J'espère bien. Il s'appelle Le comptoir Charcuteries et Vins et il est situé boulevard St-Laurent.

Ouvert depuis 2010 j'étais complètement passée à côté de ce petit bijou. Il était toujours sur ma liste mais jusqu'à ce que mon ami Olivier me propose de l'essayer il n'était qu'une adresse supplémentaire parmi un looooonnnnng répertoire.

En pleine canicule, le chum et moi rejoignons donc les amis à cet endroit. D'excellents commentaires avaient déjà été émis à mon couple d'amis et même quelques recommandations (dont la fameuse tarte de homard).

Je suppose que le menu à l'ardoise change au gré des envies du chef.

Le plus difficile a été de faire un choix. TOUT avait l'air absolument délicieux. La grosseur de plats se situant entre le format tapas et l'assiette principale, nous avons choisi 6 plats ainsi que 2 desserts pour 4 personnes et nous avons été parfaitement rassasié.

Voici l'énumération des plats. Tout d'abord la fameuse tarte de homard, oignon blond, tomates confites, estragon, crème fraîche et roquette. Et pas "peut contenir des traces de homard", non, une bonne grosse quantité du crustacé incluant pince et queue, de tout pour tous les goûts, déposé sur une fine pâte feuilletée croustillante. Le piquant de l'aragula et l'onctuosité de la crème fraîche balancait agréablement la tarte.



Deuxièmement, une belle assiette de légumes qui s'énonce comme suit: salade de bettraves, céleri à la grecque, pomme, chèvre, cresson. Enfin un chef qui n'a pas peur de travailler et d'offrir un peu de verdure autre qu'une salade verte. La bettrave bien cuite et adorablement assaisonnée a même fait le bonheur de ceux qui y sont habituellement un peu plus récalcitrant.



La pieuvre braisée servie sur galette de pomme de terre avec crème fraîche, chorizo et oignons rôtis est une belle assiette aux allures portugaises. La poulpe était d'une tendreté irréprochable. Je sais que des gens sont rebutés par le fait de manger les ventouses du mollusque mais moi j'adore ça. (Parenthèse ici: je tenterai bien un jour de cuisiner la bête et si tel est le cas je vous le laisse savoir illico presto).



Sous cet espuma au citron se cache un flanc de porc croustillant, des pommes, de la coriandre et du radis. Encore une fois bravo pour l'utilisation et l'abondance de légumes.



Avant-dernier plat: salade d'asperges, girolles, tranches de magret de canard fumé. Est-ce que WOW peut vous convenir comme description?



La partie salée de notre aventure se termine sur une note tout aussi joyeuse; noix de ris de veau laqué et salade de pois verts.



Pour les desserts je n'ai malheureusement pas pris en note les descriptions exactes mais je vous montre tout de même les photos en vous disant ce dont je me rappelle. Le premier est un pot de fraises avec ganache au chocolat et un croustillant au fond. Une bouchée recueillant les trois étages était totalement décadente. L'autre: des ananas cuits sous vide, guimauve maison (?) enrobée de noix de coco et gelée de fruit de la passion si ma mémoire est bonne. Seulement pour ça je serais prête à monter les marches de l'Oratoire à genou...




La dernière beauté de l'histoire: ils font également les brunchs ainsi que les lunchs certains midis.

Le service n'a pas ajouté un plus à mon expérience car il était très moyen jusqu'à ce que la gentille hôtesse sauve la mise en fin de soirée. Malgré que notre serveur du début nous a conseillé un excellent vin ce dernier avait l'air disons un peu égaré.

Prix avec les taxes pour 4 comprenant une bouteille de vin, six plats et deux desserts: 170$ Pour la qualité de ce que j'ai mangé c'est pratiquement imbattable.

Vous désirez y aller?
Le comptoir Charcuteries et vins www.comptoircharcuteriesetvins.ca
4807 boul St-Laurent
514-844-8467

dimanche 5 août 2012

À l'honneur: Jamie Oliver


Pour le mois d'août je feuilletais désespérement mes livres de recettes sans en trouver un qui m'allumait. Trop ceci, pas assez cela. Bref, je zigonnais à la recherche de mon nouveau défi. J'en ai vaguement glissé un mot alors que j'étais chez mon amie Sonia et elle m'a offert de consulter sa propre bibliothèque gourmande. Et je suis tombée sur ceci:



Jamie Oliver est un jeune chef anglais qui a fait beaucoup parlé de lui dans les dernières années partout dans le monde. Son nom était sur toutes les lèvres et sur les claviers de "smartphones" (ben quoi on est Européen ou on ne l'est pas!)  il y a deux semaines car on annonçait en grande pompe qu'il deviendrait partenaire d'un autre chef pour ouvrir un resto ici-même à Montréal. En espérant pour lui (et pour nous) que ça ne se passera pas de la même façon que Gordon Ramsay.

Je n'avais JAMAIS fait une seule de ses recettes, ni regardé son émission de télé (je sais ça manque à ma culture). J'ai  donc sauté sur l'occasion et j'ai kidnappé son livre jusqu'en septembre.

Premier truc de Jamie que je cuisine: le maïs. Non pas une mais deux façon de l'apprêter. Ça tombe bien août est le début de la saison des récoltes et le blé d'Inde est à son meilleur. Ça va vous changer (un peu) du maïs bouilli servi avec sel et beurre.

1- Maïs sauté au chili, gingembre, ail et persil
Tout simplement faire sauter des grains de maïs dans une poêle ou un wok dans deux cuillères à soupe d'huile d'olive, 1 cuillère à soupe de gingembre haché finement, 1 cuillère à thé de piment fort haché (ou jalapeno), 1 poignée de persil haché et 1 à 2 cuillères à soupe de sauce soya.

Mon verdict: Jamie mentionne d'utiliser les herbes qu'on a sous la main, j'ai pris le basilic car mon plant de persil fait vraiment pic pic cette année alors que l'autre est en croissance exponentielle. J'ai utilisé des grains de maïs frais que j'ai retiré moi-même de l'épi avec un couteau bien tranchant (attention ça éclabousse). Une belle façon d'apprêter ce légume. Allez-y mollo avec la sauce soya car j'en ai mis 2 cuillères et c'était légèrement trop salé à mon goût.

2-Maïs au beurre, sel et poivre
Cuire les grains de maïs à la poêle avec du beurre, du sel et du poivre à couvert et à feu doux durant 8-10 minutes.

Mon verdict: Je sais que je vous avais dit que ce serait différent et en lisant la recette vous vous êtes sûrement dis: Ben là c'est la même chose que d'habitude. Bien non! Les grains n'ont pas été bouilli alors toute la saveur est concentrée en puissance maximale. Les vitamines sont toutes restées à l'intérieur. C'est comme une épluchette mais en mieux.

Gauche: au chili, Droite: beurre sel poivre


Probablement qu'en janvier vous et moi pourrons refaire ces deux même recettes avec des grains de maïs congelés. En attendant, profitons des frais et encourageons les producteurs de chez nous!

Source: Version Originale de Jamie Oliver