samedi 29 septembre 2012

Divine verrine


Mon chum a choisi une recette comprenant quatre étapes. Pas une, pas deux; QUATRE! Un défi étant ce qu'il est je n'ai pas eu d'autres choix que de cuisiner des verrines aux pommes et aux poires avec un crumble au millet et crème anglaise à la vanille... Ouf! Juste écrire le titre et je sens que ce sera ardu! 

Pour 6 verrines:

Compote pommes/poires:
-2 pommes pelées, le coeur retiré et coupées en dés
-2 poires mûres, pelées, coeur retiré et coupées en dés
-Zeste d'un demi citron (bio si possible)
-1 bâton de cannelle
-1/2 gousse de vanille tranchée sur la longueur et les grains raclés
-1/4 tasse sucre de cane blond
-1/4 tasse d'eau froide
-Jus d'un demi citron

Crème anglaise à la vanille:
-1 1/2 tasse de lait
-1 gousse de vanille (même procédé que pour la compote)
-5 gros jaunes d'oeufs
-3 c. à soupe de sucre de cane blond
-2 c. à thé fécule de maïs

Crumble de millet:
-3 c. à soupe de farine de millet
-3 c. à soupe de flocons de quinoa
-3 c. à soupe de poudre d'amande
-20 g noix de Grenoble hachés (environ 2 c. à soupe)
-15 g pistaches vertes non salées hachées
-3 c. à soupe de cassonade
-1/2 c. à thé d'extrait de vanille
-2 1/2 c. à soupe de beurre non salé

Sauté aux pommes:
-1 c. à soupe de beurre non salé
-1 grosse pomme d'une variété bien sucrée pelée, le coeur retiré et coupée en dés
-1 c. à soupe de sucre de cane blond
-Jus de citron en quantité suffisante

Pour préparer la compote:
Dans un chaudron, combiner les pommes, les poires, le zeste de citron, le bâton de cannelle, la gousse de vanille et ses grains, le sucre et l'eau. Amener à ébulition, réduire le feu et mijoter pour 20 minutes environ ou jusqu'à ce que les fruits soient mous. Retirer la vanille et la canelle. Mettre en purée les fruits, ajouter le jus de citron et réserver.

Pour préparer la crème anglaise:
Dans un chaudron, combiner le lait et la vanille et ses grains. Amener à ébulition sous un feu moyen en prenant bien soin que la préparation ne déborde pas. Dès les premiers bouillons, retirer du feu, couvrir et infuser pour 15 minutes. En utilisant une passoire fine, filtrer le mélange pour s'assurer qu'il n'y a pas une "petite peau" de lait qui se serait formée. Remettre le lait dans le chaudron avec la gousse de vanille, couvrir et garder au chaud.

Pendant ce temps, battre les jaunes d'oeufs avec le sucre jusqu'à ce que le mélange soit jaune pâle. Ajouter la fécule de maïs et bien mélanger. Verser le mélange de lait dans celui aux oeufs  en brassant constamment. Retourner le tout dans le chaudron et cuire sur un feu moyen à faible en continuant toujours de brasser jusqu'à ce que la crème épaississe. La préparation ne devrait bouillir sous aucun prétexte. La crème anglaise est prête lorsqu'elle colle à une cuillère. Cette dernière opération devrait prendre 5 à 6 minutes. Lorsque c'est le cas, vider la crème dans un bol, retirer la gousse de vanille et laisser refroidir tranquillement en brassant occasionnellement. Réserver.

Pour préparer le crumble: 
Chauffer le four à 350 degrés et tapisser une tôle à biscuit de papier parchemin. Dans un bol, mélanger la farine, les flocons de quinoa, la poudre d'amande, les noix, le sucre et la vanille. Ajouter le beurre et mélanger à la main jusqu'à ce que le mélange soit grumeleux. Déposer le tout uniformément sur la plaque et cuire environ 15 minutes en brassant de temps en temps jusqu'à ce que le mélange ait légèrement bruni. Retirer du four et laisser refroidir à la température de la pièce.

Pour préparer le sauté de pommes:
Fondre le beurre dans un poêlon. Ajouter les cubes de pommes et le sucre. Cuire deux à trois minutes en brassant occasionnelle. Transférer dans un petit bol et arroser de jus de citron. Réserver.

Pour le montage des verrines:
Diviser la compote de pommes/poires dans 6 verrines. Ajouter un étage de pommes sautées. Ensuite un étage de crème anglaise et pour finir ajouter le crumble. Servir.



Mon verdict: Que puis-je dire? On dirait qu'à chaque fois que j'ai des invités et que je leur demande leur commentaires sur mes recettes du mois la seule chose (ou presque) que j'entends  c'est : C'est excellent! Aujourd'hui ne fait pas exception, mon chum et notre couple d'invités m'ont dit exactement ça. Mais encore??? que je leur dis. Mon amie Édith elle trouvait qu'elle avait assez de crumble alors que le chum en a demandé plus. C'est tout...

Blague à part, c'était DIVIN (je me permets l'utilisation de lettres capitales). En respectant les étapes et en ne brusquant rien le dessert s'est avéré relativement facile à faire. Très satisfaite de ma crème anglaise, une autre "première" à mon répertoire.

Mon verdict du mois: C'est très enthousiaste que j'ai débuté le mois et c'est complètement sous le charme que je le termine. Il n'y a pas une seule recette de Béatrice que j'ai fait où je ne me suis pas exclamée, emportée, délectée. Je n'ai pas l'idée de ranger ce livre dans mon armoire (au grand dam de mon chum), je veux le laisser traîner, pour le feuilleter à ma guise, m'inspirer, et me tenter.


Au cours de septembre j'ai également su que la Reine elle-même (Josée Di Stasio) s'est rendue aux États-Unis visiter Béatrice chez elle pour la prochaine saison de son émission. Quand deux monuments se rencontrent ça doit donner quelque chose de bien... J'ai hâte de voir ça!
Si vous désirer servir les verrines un peu plus tard vous pouvez procéder aux trois premières phases de l'assemblage et ajouter le crumble à la toute dernière minute pour qu'il conserve son croquant.

Mon verdict de mi-parcours: Déjà six mois et je dois avouer que je suis très fière de moi. J'ai réussi à tous les mois à remplir mon défi personnel. J'apprends beaucoup car il a vraiment plusieurs choses que c'est la première fois que je cuisine. Le choix du chum me donne souvent de petits casses-tête mais ça me sort de ma zone de confort et me pousse à explorer de nouvelles choses. 

Un constat cependant, ça coûte un peu plus cher à l'épicerie... Qu'on le veuille ou non s'il faut que je cuisine tel ingrédient ce mois-ci, je n'ai pas toujours le temps d'attendre des soldes avant de l'acheter. Je fais aussi des courses un peu plus loin, exemple me déplacer à l'épicerie asisatique spécialement pour ce projet. Mais en gros je dois dire que les inconvénients ne sont rien par rapport à ce que j'en retire. 

J'espère que vous appréciez autant que moi!

Source: La Tartine gourmande Béatrice Peltre

lundi 24 septembre 2012

Une tartine très gourmande


La tartine gourmande porte bien son nom car Béatrice offre un chapitre complet intitulé "Une tartine et un bol de soupe", j'ai donc choisi la recette de tartine avec gourgane, fromage de chèvre aux graines de pavot et vinaigrette au citron.

Pour 4 tartines:
-2 tasses de gourganes écossées (acheter environ 2 lb si elles sont dans la cosse)
-Sel de mer
-120 g de fromage de chèvre
-1 c. à table de lait
-1 c. à table de graines de pavot
-4 tranches de pain de campagne
-1/4 de poivron orange en fines tranches

Pour la vinaigrette:
-Sel de mer et poivre frais
-1 c. à table de jus de citron
-1/2 c. à thé de miel
-1 gousse d'ail émincée
-1 c. à table d'huile olive
-1 c. à table d'huile de noix (pacane, noix de Grenoble ou noisette)

Pour la garniture:
-Tranches fines de fromage pecorino (ou parmesan)
-Feuilles de menthe fraîches

Dans un grand chaudron amener une bonne quantité d'eau à ébulition. Ajouter une généreuse pincée de sel et blanchir les gourganes pour 1 minute. Les retirer et les rafraîchir sous l'eau froide et laisser refroidir. Lorsque la température des fèves est redescendue à un bon niveau pour que vous puissiez les manipuler, enlever délicatement la peau qui les recouvre et les déposer dans un bol.

Dans un autre bol, combiner le fromage de chèvre, le lait et les graines de pavot en ajoutant un peu plus de lait si nécessaire pour atteindre une texture tartinable. Griller les tranches de pain et étendre le mélange de fromage dessus.

Dans un petit bol, combiner le sel, le poivre, le jus de citron et le miel. Ajouter ensuite l'ail et les huiles et bien mélanger. Verser la vinaigrette sur les gourganes et mélanger délicatement.

Pour servir déposer les fèves et les tranches de poivrons sur les tartines, ajouter une tranche de fromage et une feuille de menthe. Ajoutant un peu plus de vinaigrette au goût.



Mon verdict: Je suis une adepte de ce que j'appelle "les croûtes" et que Béatrice elle appelle des tartines. Je trouve que c'est un bon moyen d'utiliser des légumes qui ne se retrouvent habituellement pas dans le même plat.

Pour la présente recette, c'était la première fois de ma vie que je cuisinais avec des gourganes. Premièrement, il faut les écosser. Ensuite les blanchir, et pour finir retirer délicatement la petite "peau" qui les recouvre. C'est long. Trèèèèèès long. Inteeeeeeerminable si vous voyez ce que je veux dire.

La prochaine fois je serais très tentée de les remplacer par des edamames (soya) congelées à peine blanchis une minute dans l'eau bouillante. Les deux sont quasiment identiques au niveau de la couleur, de la texture et du goût. Et vous sauverez du temps. Beaucoup de temps.

Sinon, la tartine que j'avais montée sur une tranche de pain mutigrain était tout à fait croquante, moelleuse et délicieuse à la fois. Très agréable, encore une fois.

Source: La tartine Gourmande Béartice Peltre

mercredi 19 septembre 2012

Tarte aux zucchinis et ricotta


Voilà encore un belle recette de la tartine gourmande. Vous pouvez la faire été comme hiver car les ingrédients sont disponibles à longueur d'année. *Joie* quand j'y pense car je suis certaine que ça deviendra vite un classique, chez vous comme chez nous.

Tarte aux zucchinis et ricotta à la marjolaine (pour 4 dans un moule de 10 pouces)

-Une abaisse de tarte (voir mon verdict)
-1 tasse ricotta
-1 c. à soupe de marjolaine fraîche hachée
-1 c. à soupe de persil haché
-1/2 lime  (zeste seulement)
-1 c. à soupe d'huile d'olive et plus pour la finition
-Sel de mer et poivre frais
-1 petit zucchini vert tranché très finement (utiliser la mandoline si possible)
-1 petit zucchini jaune tranché très finement (même chose)
-90 g fromage de type suisse tranché finement
-1 c. à soupe de miel

Préchauffer le four à 400 degrés.

Pour préparer la croûte, rouler la pâte et couper un cercle légèrement plus large que votre moule. Presser bien la pâte à l'intérieur de votre moule et en utilisant les branches d'une fourchette perforer le fond de petits trous. Précuire la tarte 10 minutes (pour ce faire déposer une feuille de papier parchemin et parsemer de billes spécialement conçues pour la cuisson à pâte sinon des haricots secs ou du riz feront très bien l'affaire. Il s'agit ici de cuire la pâte légèrement en l'empêchant de gonfler). Une fois cette opération effectuée, réserver la pâte.

Dans un bol battre le fromage ricotta avec les herbes et le zeste de lime. Ajouter ensuite l'huile et assaisonner avec le sel et le poivre. Déposer l'appareil dans le fond de la croûte et bien l'étendre. Déposer ensuite les tranches de zuchinis en alternance 1 jaune/1 verte jusqu'à ce qu'il n'en reste plus (pour vous donner une idée, j'ai fait trois étages complets).



Répartisser les tranches de fromage équitablement entre les tranches de légumes. Arroser le tout du miel et de l'huile d'olive.

Cuire la tarte une quarantaine de minutes ou jusqu'à ce que le fromage soit fondu et légèrement coloré. Retirer la tarte du four et laisser reposer 5 minute avant de la trancher. Servir avec une salade.




Mon verdict: Oh my GOD!!! c'était succulent. Pour le goût c'était vraiment incroyable, mon chum et moi avons adoré. J'en ai mangé le lendemain matin au bureau et certains venaient me voir en me demandant ce qui pouvait bien sentir aussi bon.

Pour la cuisson, je ne sais pas si mon four était trop fort par rapport à celui de Béatrice mais la photo ci-haut ce n'est qu'àprès 30 minutes de cuisson. Je n'ai pas pensé jeter un coup d'oeil dessus avant et hop elle était légèrement trop caramélisée. Le miel peut-être? Aucune idée. Mais cela n'a altéré en rien le résultat final côté gustatif.

Pour la pâte, comme je l'expliquais il y a quelques jours, l'auteure limite sa consommation de gluten. Elle utilise donc une pâte maison sans gluten au millet et riz brun mais je ne l'ai pas fait puisque j'avais de la pâte maison au congélo.

Encore une fois à faire et à refaire.

Source: Béatrice Peltre La tartine gourmande

samedi 15 septembre 2012

Panna cotta épicée et framboises


Un deuxième dessert en si peu de temps? Et bien oui, je recevais mon cousin et sa future épouse à souper un vendredi soir alors que je travaillais durant la journée. Je devais donc avoir certains items déjà prêts car je n'avais pas beaucoup de temps le soir même à consacrer à mon menu. L'idéal? Un dessert froid qui peut être fait la veille et j'ai nommé :

Panna cotta épicée aux framboises (pour 4)

Sauce aux framboises:
-400 g de framboises ou de petits fruits au choix (si vous prenez des framboises c'est l'équivalent de deux petits casseaux de plastiques)
-4 c. à soupe de sucre de cane blond
-2 c. à thé de fécule de maïs

Panna Cotta:
-2 1/2 feuilles de gélatine ou 1 1/4 c. à thé de poudre de gélatine
-2 tasses de moitié-moitié ou vous pouvez mélanger 1 tasse de lait et 1 tasse de crème 35%
-1/4 tasse sucre de cane blond
-1 gousse de vanille fraîche coupée en deux sur la longueur, les grains bien raclés (c'est absolument essentiel)
-6 cardamomes entières légèrement écrasées

Pour préparer la sauce aux framboises:
Déposer 350 g de fruits dans un chaudron avec le sucre (si vous avez de grosses framboises il devrait vous en rester une douzaine de côté). Amener près du point d'ébulition et dès que vous entendez que le sucre commence à se liquéfier, baisser le feu et frémir doucement jusqu'à ce que les fruits soient ramollis, un peu compotés.

Répartisser les 3/4 de ce mélange dans des verrines. Transférer le 1/4 restant dans un autre plat et ajouter les fruits frais. Réserver jusqu'au moment de servir.

Pour préparer la panna cotta:
Si vous utiliser la gélatine en feuilles, les tremper dans un grand bol d'eau froide pour 5 à 10 minutes. Si vous utiliser celle en poudre, saupoudrer sur quelques cuillères à thé d'eau froide et laisser gonfler 5 minutes.

Pendant ce temps déposer dans un chaudron les produits laitiers. Chauffer à feu moyen et ajouter le sucre, la vanille et la cardamome. Amener à frémir pour 4 minutes. Retirer du feu, couvrir et laisser infuser pour 20 minutes. Retirer la vanille et les grains de cardamome.

Si le mélange est trop froid remettre quelques minutes sur un feu doux, il devrait être tiède lorsque vous y trempez un doigt.

Déposer la gélatine dans la crème et brasser doucement jusqu'à ce qu'elle soit fondue. Verser délicatement sur la sauce aux framboises dans chacune des 4 verrines. Réfrigérer au moins 4 heures sinon toute la nuit.

Au moment de servir, ajouter les fruits sur le dessus.



Mon verdict: Est-ce que épicé vous a fait peur dans le titre? C'est bien sûr dans le sens des épices et non du piquant. Le titre original en anglais de la recette est "spiced panna cotta with raspberries", il aurait peut-être fallu que je le traduise par aromatisé??? Bref, on ne s'étendra pas plus longtemps sur le nom, je suis sûre que ce qui vous chicote c'est: est-ce que c'était bon?

Dois-je mentionner que je lichais à langue-que-veux-tu la cuillère de bois et le chaudron dans lequel la crème a cuit? Dois-je aussi mentionner que je tentais de faire éclater le plus de mini grains de vanille dans ma bouche par le fait même?

Pour ce qui est du résultat final j'ai commis un premier impair en le servant dans une coupe à vin rouge sans pied. Ce n'était vraiment pas le bol idéal pour ça. Avec sa base trop large on ne voyait pas bien les étages à mon goût mais les verrines que j'avais me semblaient toutes trop petites (***ici occasion pour moi d'aller magasiner pour m'en acheter d'autres, passons***). Et la crème n'a pas figée complètement malgré que j'ai suivi les instructions à la lettre.

Par le passé, il me semble bien que les panna cotta que j'ai mangé étaient plus du type jello côté texture. Ici je pencherais du côté du pouding...

La texture et le plat de service n'altèrent en rien le goût par contre. C'était absolument délicieux. Bien frais, une touche de sucré, un peu d'acidulé des framboises, un vrai régal.

Source: La tartine gourmande Béatrice Peltre

jeudi 13 septembre 2012

L'heure est au clafoutis!


Première fois de ma vie que je cuisine un classique français le clafoutis et c'est dans sa version salée que ça se passe. Une autre superbe recette (sérieusement je me pâmais devant mon plat de service à chaque fois que je passais devant) de La tartine gourmande.

Clafoutis aux tomates cerises caramélisées, zucchinis et fromage de chèvre:

-3 c. à thé d'huile d'olive et un peu plus pour les courgettes
-1 oignon rouge finement émincé
-2 branches de thym frais
-1 feuille de laurier
-2 gousses d'ail émincées
-1 lb (450 g) de tomates cerises
-1 c. à soupe de vinaigre balsamique
-1 c. à thé de cassonade blonde
-1 zucchini moyen en tranches fines (à la mandoline si possible)
-1/3 tasse de fécule de maïs
-1/2 tasse de lait
-3 gros oeufs battus
-1/2 tasse de crème
-30 g de fromage pecorino ou de Comté râpé
-5-6 feuilles de basilic hachées
-Sel de mer et poivre frais
-60 g de fromage de chèvre frais

Chauffer le four à 400 degrés, huiler un moule d'envion dix pouces et réserver.

Dans un poêlon, chauffer 2 cuillères à thé d'huile d'olive à feu moyen. Ajouter l'oignon, le thym et cuire environ 4 minutes sans laisser brunir en brassant jusqu'à ce que l'oignon s'attendrisse et dégage ses parfums.  Ajouter ensuite le laurier, l'ail et cuire 1 minute. Ajouter les tomates et cuire 2 minutes supplémentaires en brassant doucement. Finalement ajouter le vinaigre et le sucre et laisser caraméliser un bon 3 minutes. Retirer le laurier et le thym et réserver la préparation de tomates.

Dans la même poêle, ajouter de l'huile et cuire le zucchini très rapidement environ 30 secondes de chaque côté en prenant soin de ne pas les empiler les uns par-dessus les autres. Continuer de façon à cuire toute la courgette.

Déposer vos courgettes cuites dans le fond du moule en tapissant bien le fond. Ajouter le mélange de tomates et d'oignons par dessus.

Dans un petit bol à part,  battre la fécule dans le lait. Ajouter ensuite les oeufs battus, la crème, le fromage râpé (pas le chèvre), le basilic, le sel et le poivre. Bien battre le tout. Verser ce mélange dans le moule par-dessus les tomates et et émietter le fromage de chèvre en final.

Enfourner pour une trentaine de minutes ou jusqu'à ce que le flan soit bien doré. Sortir du four et comme moi exclamez vous devant tant de beauté!!



Mon verdict: C'était aussi bon que c'était beau! Franchement, sans me vanter je l'ai super bien réussi. Quasiment comme sur la photo de Béatrice (quasiment j'ai dit!). Les petites tomates éclataient sous la dent laissant s'écouler l'eau de végétation. C'était fondant à souhait. Je l'ai laisser tièdir un peu avant de le servir. MA-GNI-FI-QUE!

À refaire encore et encore.

Source: La tartine Gourmande de Béatrice Peltre

lundi 10 septembre 2012

Pancake patate douce et carotte


Troisième essai pour le livre de Béatrice Peltre, La tartine gourmande qui offre une belle section pour le petit déjeuner et/ou le brunch. J'ai profité du fait que j'avais des cobayes -lire ici mes deux filleules de 7 et 9 ans- pour apprêter des pancakes à la patate douce et aux carottes

Rendement: 6 crêpes d'environ 3 pouces chacunes (j'en ai fait 8):
-1/4 tasse de noisettes (environ)
-1 patate douce blanche de grosseur moyenne pelée et coupée en dés (orange si vous ne trouvez pas de blanche)
-1 carotte moyenne pelée et coupée en dés
-Sel de mer et poivre frais
-2 gros oeufs séparés
-3 c. à soupe de farine de millet (voir mon verdict)
-3 c. à soupe de lait ou de babeurre  
-1 c. à soupe de coriandre fraîche hachée
-Huile d'olive au besoin

Griller les noisettes dans une poêle environ 4-5 minutes jusqu'à ce qu'elles dégagent leurs arômes. Les placer ensuite dans un linge à vaisselle propre et frotter pour enlever la peau. Hachez-les grossièrement. Résever.

Cuire les deux légumes à la vapeur jusqu'à ce qu'ils soient mous. Confectionner une purée en utilisant l'ustensile approprié (presse-purée ou robot). Vous avez besoin d'une tasse du mélange carotte/patate au total. Transférer dans un grand bol et assaisonner de sel et de poivre. Ajouter ensuite les deux jaunes d'oeufs, la farine, le lait et la coriandre. Bien incorporer le tout.

Dans un autre bol battre les blancs d'oeuf agrémentés d'une pincée de sel jusqu'à l'obtention de pics mous. Plier ensuite les blancs dans le mélange de légumes.

Dans un poêlon, chauffer de l'huile à feu moyen. Déposez-y 1/4 de tasse de la préparation à pancake. Utiliser une spatule pour donner à la crêpe la bonne grosseur et pour en égaliser l'épaisseur. Cuire 2-3 minutes de chaque côté. Recommencer jusqu'à épuisement du mélange.

Pour le service ajouter les noisettes et accompagner d'un petite salade.



Mon verdict: Premièrement, au début de son livre Béatrice nous explique qu'elle tente de limiter sans consommation de gluten et c'est pour cette raison qu'elle utilise souvent des farines qui ne sont pas issues du blé. Elle nous rassure en disant que nous pouvons toujours utiliser la farine qui nous plaît. Soit! J'ai donc pris la bonne vieille farine blanche ordinaire pour la présente recette. 

Les pancakes étaient succulentes. Habituellement, je fais toujours des crêpes les plus minces possibles car je n'aime pas la sensation du "pas cuit" dans les pancakes. Celles-là étaient aériennes comme un nuage et elles ont passé le test des enfants présents. Pas du tout la même sensation en bouche que les pancakes servies dans les restos américains. 

Façon très originale de servir le brunch et ceux qui le veulent peuvent même y ajouter le traditionnel sirop d'érable il se marie parfaitement bien au goût.

Variantes possibles: changer les patates douces pour des courges d'hiver ou pourquoi pas une purée de bettraves, changer la coriandre pour une autre herbe de votre choix, changer les noix pour une sorte différente. C'est sensiblement à l'infini.......

Merci Béa!

Source: La tartine gourmande de Béatrice Peltre

lundi 3 septembre 2012

Pouding au riz........


Le pouding au riz est loin de faire l'unanimité mais j'adore ça. Lorsque j'ai vu que Béatrice Peltre en proposait une recette un peu réinventé j'ai tout de suite opté pour ce dessert alors que nous recevions un ami à souper. 

Pouding au riz, mijoté fraises-citronnelle-lime pour Fred

-2 tiges de citronnelle fraîche
-1/3 tasse d'amandes en bâtons (ou effilées)
-1 lb de fraîses fraîches équeutées et en dés
-Zeste d'1 et 1/2 lime
-Jus d'une lime
-1/4 tasse + 2 c. à soupe de sucre de canne doré (ou cassonade)
-2 c. à soupe d'eau
-2 1/3 tasses de lait entier (3,25%)
-1/2 tasse de riz carnaroli ou riz à risotto (arborio par exemple)
-1 pouce (2.5 cm) de gingembre frais pelé
-1/4 tasse de lait de coco non sucré

Voici la marche à suivre:

Enlever les premières feuilles de la citronnelle pour ne garder que le coeur. Trancher un bâton en trois, réserver. Pour le deuxième bâton; le hacher le plus finement possible. Utiliser un moulin à épices ou à café si vous en avez un, sinon, un peu d'huile de coude suffira, il faut vraiment que ce soit ultra fin. Réserver.

Faire griller les amandes à sec dans un poêle ou au four. Réserver.

Dans un petit chaudron, combiner les 2/3 des fraises, le zeste d'une lime, 1 c. à thé de la citronnelle moulue (il vous en restera), les 2 c. à soupe de sucre et l'eau. Porter à ébulition, baisser le feu et laisser frémir 5 minutes ou jusqu'à ce que les fruits soient ramollis mais qu'ils conservent quand même leur forme. Retirer du feu et ajouter le jus de lime, laisser refroidir.

Durant ce temps, rincer le riz sous l'eau froide. Dans un gros chaudron verser le lait, les trois morceaux de citronnelle, celui de gingembre et le zeste d'1/2 lime. Porter à ébulition en faisant bien attention que ça ne déborde pas. Verser doucement le riz dans le lait et baisser le feu. Faire mijoter doucement durant 30 minutes et brassant régulièrement jusqu'à ce que le riz soit mou et crémeux. Retirer la citronnelle et le gingembre.

Ajouter le quart de tasse de sucre restant ainsi que le lait de coco. Tout le liquide doit être absorbé.

Transvider dans quatre bols et laisser refroidir.  Béatrice nous mentionne que c'est meilleur de le manger tiède.

Au moment de servir ajouter les fraîses fraîches dans celles cuites. Déposer sur le riz et parsemer d'amandes. Déguster, les yeux fermés (ça c'est moi qui le dit!).



Mon verdict: Au moment de présenter mon dessert Fred me disait que le pouding au riz était la deuxième chose qu'il détestait le plus après les champignons, mais il m'a aussi dit que celui-là était excellent et très différent de ce qu'il avait mangé auparavant. Mon chum et lui m'ont également fait le commentaire que ce serait mieux de le servir dans des petits bols plutôt que les verrines que j'ai utilisées. Ça irait mieux disaient-ils pour prendre des bouchées -moi je crois qu'ils auraient mangé le dessert au complet en 4 secondes au lieu de 7-... Mais bon, c'est noté, petits bols à grande ouverture. J'avais préparé le pouding en fin d'après-midi mais si vous avez le temps de le faire à la minute je crois que ce sera encore mieux. Je garantis que vous ne serez pas déçus. Si jamais vous en faites venez me dire vos commentaires.

Source: La Tartine Gourmande, Béatrice Peltre

dimanche 2 septembre 2012

Le mois de septembre avec La tartine gourmande


Aujourd'hui au menu le livre de Béatrice Peltre. 



Je vous fais une petite bio rapide, Béatrice est d'origine française et elle est mariée avec un Américain. Ils demeurent à Boston avec leur petite fille. Il y a plusieurs années, Béatrice a commencé un blog de cuisine www.latartinegourmande.com que je ne connaissais pas du tout jusqu'à récemment. De ce blog est né le livre ci-haut. Livre que j'ai gagné grâce à un autre blog culinographie.com. À date vous me suivez?

Bref, le livre tout comme le blog est en anglais malgré son nom francophone. Mais si vous en avez la chance COUREZ mes amis pour vous le procurer. Il est sublime, les photos sont magnifiques. Très épuré, très féminin, tout en douceur. J'ai déjà concocté quelques recettes et tout est absolument délicieux. De plus, il se lit comme un roman car il est truffé d'anecdotes de la vie de Béatrice. Je l'ai lu page par page sans sauter un mot. On sent que pour cette femme-là il n'est pas question que de nourriture, c'est l'essence même de la vie dont il est question.

Première recette que je vous propose Béatrice mentionne que ce n'en est pas une... Voyons voir.

Salade de zucchini aux herbes fraîches, pour 4.

-2 zuccinhis en fines juliennes
-1/4 tasse d'herbes fraîches au goût finement hachées (menthe, basilic, persil, ce que vous aimez)
Vinaigrette:
-Sel et poivre
-2 c. à soupe de vinaigre de vin blanc
-1 petite gousse d'ail hachée
-1 c. à thé de sirop d'érable ou de miel
-6 c. à soupe d'huile d'olive

Mélanger les ingrédients de la vinaigrette dans un petit bol.

Déposer les zucchinis (utiliser une mandoline pour qu'ils soient tranchés le plus finement possible) dans un bol, ajouter la vinaigrette et réfrigérer jusqu'au moment de servir.



Mon verdict: Malgré le fait que ce ne soit pas une "recette" j'ai été obligée de l'écire à mon amie Sonia chez qui je l'avais fait la veille, c'est tout dire. C'était parfait, bien vinaigré, la pointe d'ail juste comme il faut. Et ça accompagnait maginifiquement bien  les pizzas maison sur le BBQ qu'on avait ce soir-là. Comme vous l'avez vu sur la photo, j'ai utilisé une courgette jaune et une verte. Libre à vous mais dans le livre l'auteure n'utilisait que les dernières. À faire quand votre jardin déborde de ce merveilleux légume.