vendredi 28 décembre 2012

Salade de chou


Le monopole de la salade de chou chez moi appartient à ma belle-mère (tout comme la dinde, le pâté chinois et le renversé aux ananas). Elle est toujours parfaite sa salade, bien crémeuse (moi qui prends habituellement la traditionnelle au resto du petit poulet), juste assez d'oignons verts. J'ai voulu essayé quelque chose de nouveau avec la salade de chou rouge. C'est dans le livre de Cheryl Sterman Rule que je l'ai trouvée.

Salade de chou rouge aux arachides

-Le jus de 2 oranges moyennes (enrion 1/2 tasse) divisé
-1 pomme rouge croquante, non pelée, évidée coupée en quartier
-1 petit ou 1/2 moyen chou rouge le coeur retiré coupé en quartier
-1 grosse carotte pelée
-Le 1/4 d'un petit oignon rouge tranché très mince
-3 c. à soupe d'huile d'olive
-Sel, poivre
-1 tasse d'arachides non salées, rôties et hachées

Verser 1/4 de tasse de jus d'orange dans votre plat de service pour la salade.
Au robot culinaire, râper la pomme et la déposer dans le jus d'orange (ceci l'empêchera de noircir). Râper ensuite le chou, la carotte et déposer les avec la pomme. Ajouter l'oignon rouge.

Dans un petit bol, fouetter l'huile d'olive et le reste de jus d'orange. Assaisonner. Verser sur la salade et bien mélanger en incorporant la moitié des arachides.

Parsemer le reste des noix et servir immédiatement.

Note: si vous désirez préparer la salade un peu à l'avance, mettre les noix à la dernière minute pour conserver le croquant.



Mon verdict: Les noix ont encore une fois la place idéale dans cette recette. Un beau mélange sucré/salé. La couleur est superbe. Je ne peux pas dire qu'elle a déclassée la salade de chou de ma belle-mère. Et il ne doit pas en rester car elle a beaucoup moins fière allure le lendemain. Je l'ai servie avec le bagel-burger de Ricardo toujours un classique chez moi.

Pas certaine que je vais atteindre mon objectif ce mois-ci. J'ai tellement cuisiné et tellement reçu chez moi en décembre que je n'ai pas eu beaucoup de temps pour mon livre. Si jamais je ne réussi pas, je terminerai en janvier avant d'entreprendre mon nouveau livre. J'espère que vous allez être indulgents.

Source: Ripe, Cheryl Sterman Rule

lundi 17 décembre 2012

Broco, cheddar, croûtons


Soupe, potage ou crème appelez-la comme vous voulez mais j'adore ça. Le brocoli aussi et le cheddar on en parle même pas. Le tout cuit ensemble vous aurez une soupe au brocoli avec croûtons de cheddar. Après une journée dehors qui dit mieux?

Pour 6 à 8 portions vous aurez besoin:
-4 épaisses tranches de pain de campagne ou autre pain de boulangerie à votre choix.
-1 c. à thé + 2 c. à soupe d'huile d'olive divisée
-1 1/2 tasse de fromage cheddar râpé divisé
-1 1/2 c. à thé de graines de cumin
-1 c. à thé de coriandre moulue
-1/2 c. à thé de graines de fenouil
-Sel et poivre frais
-1 oignon moyen en dés
-2 lb (907 g) de brocoli les pieds pelés et tranchés finement et les bouquets défaits (environ 2 brocolis entier)
-2 tasse de bouillon de légumes (ou de poulet)
-3/4 tasse d'eau
-1/2 tasse persil italien haché
-1 c. à thé jus de citron fraîchement pressé
-1/2 tasse de yogourt grecque nature (ou yogourt sans gras)

D'abord préchauffer le four à 350 degrés. Déposer une feuille de papier parchemin sur une tôle à biscuits. Couper le pain en cube d'environ 1/2 pouce (devrait vous donner environ 4 tasses). Déposer sur la plaque et arroser d'une cuillère à thé d'huile. Bien mélanger avec les mains et étendre en une seule couche. Saupoudrer une tasse de fromage sur les croûtons en devenir.

Cuire environ 20 minutes jusqu'à ce que les croûtons deviennent dorés et croustillants. Remuer le pain deux fois à l'aide d'une spatule durant la cuisson. Réserver.

Dans un grand chaudron, chauffer l'huile à feu moyen-fort. Ajouter le cumin, le fenouil, la coriandre, l'oignon, les tiges de brocoli (pas les bouquets), du sel et du poivre. Sauter jusqu'à ce que les légumes soient  bien tendres en brassant régulièrement pour ne pas que les épices brûlent (environ 10 minutes). Ajouter le bouillon, l'eau et le restant du brocoli et amener à ébullition. Réduire le feu et mijoter à découvert pour 15 minutes.

Retirer du feu et ajouter le persil. Réduire la soupe en purée à l'aide d'un bras mélangeur. Ajouter le jus de citron, le yogourt et le reste du fromage.



Mon verdict: Le fromage et le yogourt font en sorte que la soupe est très onctueuse et très crémeuse malgré l'absence de crème. Seulement la soupe c'était déjà excellent mais en ajoutant en plus les croûtons bien rôtis et croquants de fromage on atteint un autre niveau.

Lorsque j'ai réduit les légumes en purée au bras mélangeur, j'ai eu besoin de beaucoup plus de bouillon que ce qui était mentionné dans la recette. J'en ai ajouté petit-à-petit jusqu'à ce que potage ait la consistance désirée.

L'utilisation des épices entières donne toujours un peu de oumph dans une recette et celle-ci ne fait pas exception à la règle.

Source: Ripe Cheryl Sterman Rule

dimanche 9 décembre 2012

Cake bleuets et muscade


Décembre. Mois de décadence alimentaire impossible. Je me rappelle qu'une fois mon amie Stéphanie m'avait dit que pendant toute la période des fêtes jamais une seule fois elle n'avait ressenti le désir de la faim tellement les repas s'enchaînaient à une vitesse folle. Ça m'avait beaucoup marqué. Incroyable quand même. Quand on pense que certaines personnes dans le monde ne connaissent pas le sentiment de satiété... Deux mondes.

Je me suis alors posée la question: est-ce que je fais un mois de décembre complètement cochon avec gâteau ultra crème, etc ou bien si j'opte pour un peu de sobriété. Pourquoi ne pas cuisiner un peu plus de fruits et de légumes qui manquent souvent durant cette période de l'année? C'est ainsi que j'ai choisi un livre dont je vous ai parlé à la fin du mois d'octobre avec la tarte frangipane aux poires.

Le livre s'appelle Ripe (mûr en anglais) et il est basé exclusivement sur les fruits et légumes. Il est super beau car les végétaux sont classés par couleur. Si vous avez l'occasion de le feuilleter en librairie vous allez voir que c'est superbe.



Malgré mon deuxième paragraphe je commence avec du sucré. Ce n'est pas tout à fait un dessert (oui ça peut l'être) mais c'est plus comme cake d'après-midi avec un thé. C'est un cake aux bleuets et à la muscade.

Vous aurez besoin de:
-2 tasses bleuets
-3/4 c. à thé jus de citron
-3/4 tasse + 2 1/2 c. à soupe de sucre divisé
-1 tasse farine
-1 c. à thé poudre à pâte
-3/4 c. à thé muscade râpée divisée
-1/4 c. à thé sel
-1/4 livre de beurre non salé à température pièce
-2 oeufs

Préchauffer le four à 350 degrés et beurrer les contours d'un moule à charnière de 9 pouces. Déposer un papier parchemin sur le fond du moule.

Dans un bol, mélanger les bleuets, le jus de citron et 1 c. à soupe de sucre. Réserver.
Dans un autre bol, tamiser la farine, la poudre à pâte, 1/2 c. à thé de la muscade et le sel.

À l'aide d'un mélangeur électrique crémer le beurre et 3/4 de tasse de sucre à vitesse moyenne-élevée jusqu'à ce que la préparation devienne pâle et légère, environ 3 minutes. Ajouter ensuite un à un les oeufs en battant à chaque fois.

Ajouter les ingrédients secs à la préparation en battant légèrement. Ne pas trop battre. Le mélange doit être homogène. Déposer dans le moule à charnière et bien étendre uniformément.

Déposer les fruits et le jus s'il y a lieu et répartir de façon égale. Mélanger 1 1/2 c. soupe de sucre et le restant de muscade et saupoudrer sur les bleuets.

Cuire au centre du four envion 50-60 minutes ou jusqu'à ce un bâton ressorte propre de la pâte.

Tempérer une trentaine de minutes dans le moule.

Démouler et laisser refroidir complètement sur une assiette. Envelopper le cake dans du papier plastique et laisser reposer  plusieurs heures sinon une nuit entière. Consommer à température pièce et garder les portions non mangées au réfrigérateur.



Mon verdict: Excellent ce petit cake, pas trop sucré. Comme l'auteure en fait mention, on dirait que les bleuets deviennent une confiture à mesure que le gâteau prend de l'âge. Utiliser de la noix de muscade que vous râper vous-même (elles se trouvent facilement dans les épiceries). Je sais qu'il existe de la muscade pré-râpée mais la saveur et l'odeur sont plus franches lorsque vous le faites à la demande.

Un bon petit cake du 28 décembre vers 15 heures lorsque qu'on relaxe entre deux patrys.

Source: Ripe, Cheryl Sterman Rule

mercredi 5 décembre 2012

Recommandations lecture


Mise en situation: vous voyez quelqu'un assis sur un banc de parc au soleil. La personne lit un livre. En temps que spectateur de l'évènement vous vous dites: wow, la lecture, c'est bien. C'est vrai qu'on ne lit plus assez de nos jours. Les jeunes sont devenus incultes et ignares, bla bla bla. Que serait la vie sans littérature. Mais où s'en va donc le monde?

Ah non? Vous ne vous dites pas ça? Moi si.

Deuxième mise en situation: vous voyez la même personne, sur le même banc de parc au même soleil bien concentrer sur son cellulaire. Alors vous vous dites: Maudite société de marde, on est rendu tellement obnubilé par nos maudits cellulaires qu'on ne se parle même plus. Les jeunes sont même pas capables de décrocher de leur maudites bébelles, tellement qu'il se font rentrer dedans parce qu'ils textent en marchant. Y'a pas d'autre chose à faire lui un vendredi après-midi dans un parc? Y pourrait au moins en profiter pour lire un bon livre...

Non? Vous ne pensez pas ça? Avouez un peu quand même? Eh bien.

Les gens jugent c'est bien connu. Peu importe que le lecteur de livre soit en train de lire un truc insipide comme le guide de survie des paresseuses version 2002 ou la biographie d'une chanteuse anglaise de 24 ans (oui, oui, 24 ans imaginez lorsqu'elle en aura 80 tout ce qu'elle aura à raconter...) et que le lecteur sur son cellulaire soit en train de relire sa thèse avant de peser sur "send" (bon j'exagère mais c'est pour vous faire saisir le concept). Car c'est bien connu, l'important ce n'est pas ce qu'on fait mais bien ce qu'on a l'air de faire...

Me suivez-vous dans mon petit délire?

Tout ça pour dire (car j'y arrive), que je suis une lectrice. D'un peu de tout, de romans oui mais aussi vous vous en doutez bien de blogs. Et oui, il m'arrive bien souvent de perdre mon temps sur internet comme la majorité du monde mais sachez aussi que j'y apprends également une foule de choses.

Évidemment, mes centres d'intérêts sont souvent en lien avec la nourriture (!!!).
Alors, si vous aussi vous aimez surfer sur le "world wide web" pour lire, apprendre des trucs ou simplement passer le temps, j'ai quelques recommandations à vous faire. Parmi ce que je considère être les meilleurs blogs de ma liste de lecture.

Il y a la très populaire Christelle du blog Christelle is flabbergasting. Tellement populaire qu'elle signe maintenant chaque samedi une page dans le cahier Gourmand du journal La Presse. Elle cuisine et elle photographie magnifiquement bien. Elle parle également de ses bonnes adresses. Christelle est française mais elle a vécu en Irlande, en Pologne et en Espagne (entre autre). Elle est désormais installée à Montréal depuis quelques années.

Il y a Marie du très beau blog anglophone FoodNouveau. Marie qui est une amie personnelle vit dans la région de Québec mais elle nous propose des trucs de partout à travers le monde. Les frontières très peu pour elle. La nourriture n'est souvent qu'un prétexte pour parler de voyage  (comme ses séjours au Japon et en Italie). Marie est une auteure très prolifique qui alimente son blog de façon régulière. On a récemment dit d'elle qu'elle était élégante. Je peux affirmer sans me tromper que c'est très vrai et que vous retrouverez cette élégance et ce raffinement dans ses photos. Dans son souci du détail. À découvrir absolument pour le bonheur de vos yeux.

De Québec également, Caroline, du blog Je suis snob. Caroline (que je n'ai jamais rencontrée) me fait excessivement rire. Elle a le sens du punch et de la répartie. Elle pourrait sûrement être auteure pour des humoristes mais elle garde son talent pour son blog et surtout pour son fil twitter. Elle se promène un peu à Québec, essaie quelques restos ici et là, nous parle de bons vins et nous dit pourquoi elle n'ira pas à l'émission Un souper presque parfait. Elle s'annonce comme une snob mais entre vous et moi je ne la crois pas pantoute! Elle a l'air d'une fille au bonheur facile qui prend la vie en souriant.

Pour ses excellentes et très judicieuses suggestions restaurants Émilie est toujours dans le mile. Son blog s'appelle La bouche pleine. Dernièrement, elle a testé pour son lectorat plus de 35 restaurants vietnamiens à la recherche de la meilleure soupe tonkinoise en ville. Si ce n'est pas du sacrifice ça mes amis je vous demande ce que c'est. Elle publie souvent de petites vidéos rigolotes comme "épluchez 10 gousses d'ail en 30 secondes" ou "comment manger un cupcake comme un gentleman . Si vous désirez sortir des sentiers battus côté resto montréalais c'est son blog que vous devez absolument consulter.

Il y a quelque mois j'ai découvert le blog de Madame Chose alimenté par Geneviève. Je l'ai lu d'un bout à l'autre en deux-trois soirs (sur mon iPad dans mon lit). Ça parle de femmes, de relations homme/femme, d'une autre époque, un peu de recettes disons vintages et de bien d'autres choses. Madame Chose est TRÈS active sur Twitter et sur Facebook. Elle nous publie ses conseils du jour toujours à propos. (Parenthèse ici: ne buvez pas chaque fois qu'elle le recommande car vous vous taperez une cirrhose du foie dans l'année!!) Madame Chose est une épouse, une mère mais avant tout une femme qui a l'air de bien s'assumer et de bien s'amuser. Avec Geneviève aussi on rit beaucoup. Parfois jaune, lorsqu'elle parle d'avortement ou parfois franchement, lorsqu'elle parle d'homosexualité. Aucun sujet n'est tabou. Si jamais vous n'avez jamais entendu parler d'elle, je vous conseille vraiment la lecture intégrale en ordre chronologique car certains de ses personnages ont une histoire et ce n'est jamais banal.

Voilà, ça fait longtemps que je voulais faire cette petite liste. Elle n'est ni exhaustive, ni exclusive et elle n'est pas en ordre de préférence.

Si jamais vous avez des recommandations à me faire pour augmenter ma liste avec des blogs de qualité comme ceux que je viens de mentionner je suis toute ouïe.
La prochaine fois que vous verrez quelqu'un sur un banc de parc, dites vous qu'il ne niaise peut-être pas tant que ça finalement...

Pour rejoindre tout ce beau petit monde voici leurs coordonnées:

Christelle:
www.christelleisflabbergasting.com
Twitter: @ChristelleRocks

Marie:
www.foodnouveau.com
Twitter: @foodnouveau
Facebook: La page de Food Nouveau

Caroline:
www.jesuisnob.com
Twitter: @carolinelasnob
Facebook: La page Je suis snob

Émilie:
www.bouchepleine.com
Twitter: @bouchepleine

Genviève:
www.madamechose.com
Twitter: @MadameChos
Facebook: La page de Madame Chose