samedi 23 février 2013

Boeuf stroganov


Conseil du jour: Saviez-vous que ne devriez JAMAIS partir de chez vous en laissant votre mijoteuse fonctionner sans surveillance? Ce n'est pas moi qui le dit c'est mon pompier de chum (ainsi que le livret d'instructions de ladite bébelle). Sachez-le. Ceci étant dit je sais bien que c'est ce que fait 98% d'entre vous. Pour la recette d'aujourd'hui il est facile d'être présent puisqu'elle ne requiert que deux heures de cuisson (à puissance maximale). C'est le boeuf Stroganov.

Pour 4 personnes vous aurez besoin de:

-3 c. à soupe de farine
-675 g (1 1/2 lb) surlonge de boeuf coupée en lanières
-3 c. à soupe d'huile d'olive
-2 oignons émincés
-454 g (1 lb) champignons blancs tranchés
-3 c. à soupe beurre
-3 gousses d'ail hachées
-1/2 tasse vin rouge
-1 tasse bouillon de boeuf
-1 c. à soupe moutarde à l'ancienne
-1/2 c. à thé paprika
-3/4 tasse yogourt nature 10% (voir verdict)
-Persil plat ciselé
-Ciboulette fraîche ciselée
-Sel et Poivre

Dans un bol fariner la viande.

Dans une grande poêle à feu vif, dorer la viande une petite quantité à la fois. Saler et poivrer. Transvider dans la mijoteuse au fur et à mesure.

Dans la même poêle, dorer les oignons et les champignons dans le beurre. Saler et poivrer. Ajouter l'ail et cuire une minute supplémentaire. Déglacer avec le vin rouge. Transvider le tout dans la mijoteuse.

Ajouter les reste des ingrédients sauf le yogourt et les herbes. Bien mélanger. Cuire 4 heures à low (ou 2 heures à High).

Au moment de servir, ajouter le yogourt et garnir d'herbes. Servir avec des nouilles aux oeufs.

Note: si vous ne prévoyez pas manger toutes les portions ajouter le yogourt seulement à ce que vous allez consommer.


Mon verdict: Une belle recette hyper facile à faire et très goûteuse. Ne reste plus qu'à faire la cuisson des pâtes quelques minutes avant de servir et le tour est joué.

Ricardo recommande du yogourt 10% mais je trouve que c'est beaucoup. J'ai plutôt utilisé le yogourt grec, la même texture mais sans les matières grasses.

Bon appétit!

Source: Ricardo La mijoteuse.

mercredi 13 février 2013

Côtes levées à la mijoteuse, bonne idée ou non?


Il fallait bien que je dise dans mon dernier billet que les recettes de Ricardo sont toujours parfaites pour tomber sur une qui était moyenne. Mes attentes étaient vraiment élevées pour les côtes levées à la mijoteuse.

Pour 4 portions:

Sauce Barbecue:
-3/4 tasse ketchup
-1/2 tasse confiture ou gelée d'abricots
-1/2 tasse vinaigre de cidre
-2 c. à soupe de sauce Worcestershire
-2 c. à soupe poudre de chili
-1 c. à thé pou d'oignon
-1 c. à thé poudre d'ail
-1 c. à thé Tabasco
-Sel, Poivre

Côtes levées:
-2 kg côtes levées de dos de porc coupées en sections de 3 os

Pour la sauce, mélanger tous les ingrédients dans la mijoteuse, saler et poivrer.
Ajouter les côtes levées et bien les enrober. Couvrir et cuire à basse température (Low) durant 5 heures. Les côtes doivent être tendres mais bien se tenir. Retirer les côtes levées de la mijoteuse et les égoutter.

Dans une petite casserole, faire réduire la sauce barbecue jusqu'à ce qu'elle soit sirupeuse.

Griller les côtes quelques minutes de chaque côté sur le BBQ en badigeonnant avec la sauce. On peut également les mettre sous le grill à Broil quelques minutes.



Mon verdict: Le gros avantage de cette recette était qu'on ne faisait pas bouillir la viande avant de la cuire. J'avais tout mon temps alors j'ai décidé de suivre le temps de cuisson à la lettre soit à Low pour 5 heures. Après 4 heures, ça commençait à sentir bon dans la maison j'ai donc décidé d'ouvrir la mijoteuse pour voir si les côtes tenaient le coup. Surprise: elles n'étaient pas cuites du tout!!! Pas crues mais vraiment pas loin. J'ai donc changé de plan de match et j'ai tourné la viande pour que la majeure partie se retrouve vers le bas. J'ai augmenté le feu à High pour la dernière heure et me suis croisé les doigts.

Au bout d'une heure c'était définitivement mieux. J'ai sorti les côtes et fait réduire ma sauce. Contrairement à mon amie Stéphanie qui fait fonctionner son BBQ été comme hiver (ce qui m'a permis de manger une excellente bavette de boeuf en plein mois de janvier) le mien est condamné pour la saison froide. J'ai donc opté pour le grill de ma cuisinière. À leur sortie du four elles avaient fière allure. Ne manquait plus que le test de goût.

... Qui s'est avéré un peu décevant. Premièrement, oui les côtes levées étaient assez cuites mais la viande ne se détachait pas du tout de l'os comme d'habitude. Et sans leur sauce elles n'avaient pratiquement pas de goût. Avec la sauce ça allait mais de mon côté je suis plus type sec que type sauce quand on parle de côtes levées...

Ce n'était pas mauvais mais ça ne rivalise jamais avec la recette de meilleures côtes levées au monde faite par le même Ricardo sur son site internet (vous la trouverez ici).

Je donnerais un 4 sur 10 maximum. Ah oui et c'était la recette choisie par mon chum et il avait sensiblement les mêmes commentaires que moi à faire.

Source: Ricardo La mijoteuse de la lasagne à la crème brûlée

samedi 9 février 2013

Mais où est donc Ricardo???

Quoi??? On est rendu à mon onzième mois de « testage de recettes » et je n’ai toujours pas vu la couleur d’un livre de Ricardo? Mais qu’est-ce qui se passe? Ce n’est définitivement pas représentatif de la vraie vie car Ricardo est tellement présent chez moi! C’est super facile à faire et ses recettes sont testées et re-testées donc quasiment impossibles à manquer. Je dois avouer (très candidement) que c’est une de mes idoles. La seule fois où je l’ai vu j’ai comme figé. J’avais cuisiné le matin même sa recette de guimauve avec mes filleules mais ça ne m’a nullement traversé l’esprit de lui dire. Mon chum lui a presque plus parlé que moi (c’est dire). J’ai quand même réussi à avoir une photo (pour prouver). Tiens la voilà :





Enfin bref, je suis une fan et j’ai tous ses livres. Pourquoi ne pas faire quelques recettes de son dernier La Mijoteuse : de la lasagne à la crème brûlée.





Un autre aveu : ma mijoteuse était rangée depuis belle lurette avant cette semaine. On aurait dit que mon engouement pour la chose avait diminué lorsque l’attrait de nouveauté s’était estompé. Après un petit coup de dépoussiérage elle reprenait du service pour un osso buco. Rien de moins.

-1/4 tasse farine tout usage
-4 à 6 tranches de jarret de veau d’environ 5 cm d’épaisseur
-2 c. à soupe d’huile d’olive
-1 oignon haché finement
-3 gousses d’ail hachées finement
-1 tasse vin blanc sec
-1/4 tasse de pâte de tomate
-2 branches de céleri hachées finement
-2 carottes pelées hachées finement
-1 tasse fond de veau
-1 c. à thé thym séché
-Sel et poivre


Gremolata
-Zeste de 2 citrons râpé finement
-1/4 tasse persil plat haché
-1 gousse d’ail hachée finement
-Poivre


Pour l’osso buco : Fariner les tranches de jarret.
Dans une grande poêle, dorer les jarrets dans l’huile de chaque côté. Saler et poivrer. Les déposer dans la mijoteuse.
Dans la même poêle attendrir l’oignon et l’ail. Ajouter un peu d’huile au besoin. Déglacer avec le vin blanc et transvider dans la mijoteuse. Ajouter le reste des ingrédients. Bien mélanger et saler/poivrer.
Couvrir et cuire à basse température (Low) 6 heures. Rectifier l’assaisonnement.


Pour la gremolata : Dans un petit bol mélanger tous les ingrédients et parsemer la viande avant de servir. Accompagner de pâtes ou d’une purée de pommes de terre.





Mon verdict :  Comme je le disais au début les recettes de Ricardo sont faites plusieurs fois avant de nous être présentées alors elles sont quasiment toujours impeccables. Celle-ci s’ajoute  à la longue liste des réussites. Très facile, très goûteuse et pendant qu’on regarde la télé le souper se cuit tout seul… J’ai opté pour la cuisson à High. Ricardo mentionne que c’est possible (sauf dans le cas des desserts), en réduisant le temps de moitié, donc 3 heures au lieu de 6. La viande était fondante. Et j’aime toujours servir mon osso buco avec des nouilles aux œufs au beurre.


Source : Ricardo La mijoteuse : de la lasagne à la crème brûlée